Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Election présidentielle au Ghana : le dépouillement a commencé.

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

PISA: la France championne des inégalités ?

En savoir plus

FOCUS

Au Ghana, la présidentielle s’annonce serrée

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Premier contact", les extra-terrestres ont la parole

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Le japonais SoftBank veut investir 50 milliards aux Etats-Unis

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Angel Merkel, la stabilité dans la tourmente ?"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La France, championne des inégalités scolaires"

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Alep : la guerre vue à travers les tweets d'une enfant

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ouverture du procès Ongwen: L'ex-commandant de la LRA plaide non coupable

En savoir plus

FRANCE

Un cinquantième corps repêché au large des côtes brésiliennes

Vidéo par Pierrick LEURENT

Texte par Dépêche

Dernière modification : 17/06/2009

Les marines brésilienne et française ont repêché le corps d'une 50e victime du crash de l'A330 d'Air France. Elles procéderont désormais à une évaluation de la situation tous les deux jours pour décider de poursuivre, ou non, les recherches.

AFP - Un nouveau corps du vol AF 447 Rio-Paris, qui s'est abîmé en plein Atlantique, a été repêché mardi au large des côtes brésiliennes, ce qui porte à cinquante le nombre de victimes retrouvées dans la zone des recherches, a annoncé un porte-parole militaire.
  
Les six derniers corps, qui avaient été recueillis vendredi par le navire français Mistral et transférés sur la frégate brésilienne Bosisio, sont arrivés mardi matin sur l'île de Fernando de Noronha avant d'être transportés en hélicoptère à Recife pour identification, a ajouté le porte-parole, le capitaine de frégate Giucemar Tabosa.
  
L'Airbus A330 d'Air France a disparu dans la nuit du 31 mai au 1er juin avec 228 personnes à bord.
  
Les recherches se sont étendues sur une zone de 19.000 km2, a-t-il ajouté en détaillant les navires brésiliens mobilisés: le pétrolier Gastão Motta, les corvettes Caboclo et Jaceguai, les navires de patrouille Guaíba et Goiana et le remorqueur Triunfo. La Marine française, quant à elle, opère avec le porte-hélicoptères d'assaut amphibie Mistral et la frégate Ventôse.
  
La force aérienne brésilienne a mobilisé dix avions: un avion radar R-99, trois C-130 Hercules, deux C-105A Amazonas, deux P-95 Bandeirante de patrouille, um hélicoptère H-60L Black Hawk et un H 34 Super Puma. La France utilise deux appareils: un Falcon 50 et un Breguet Atlantic 2.
  
A partir de mercredi, une évaluation sera faite tous les deux jours pour décider de la poursuite ou non des recherches. Aucune date n'a été fixée pour mettre fin à celles-ci, aussi longtemps qu'il existera une chance de récupérer de nouveaux corps et des débris de l'avion, selon les militaires.
  
 

Première publication : 17/06/2009

COMMENTAIRE(S)