Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Gérard Mestrallet, président de Paris Europlace et PDG de GDF Suez

En savoir plus

SUR LE NET

Mondial 2014 : le match Allemagne-Brésil inspire le Net

En savoir plus

FOCUS

Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Littérature , histoire et pouvoir

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Frédéric Tissot, ancien consul général de France à Erbil

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Rwanda : les juges français mettent fin à l'instruction sur la mort de l'ex-président Habyarimana

En savoir plus

  • Ces missiles que le Hamas utilise pour "terroriser" Israël

    En savoir plus

  • Obama face à la "crise humanitaire" des mineurs clandestins au Texas

    En savoir plus

  • Google Glass lance la “première application de télékinésie”

    En savoir plus

  • Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

    En savoir plus

  • Le conflit israélo-palestinien change le sens de l'application Yo

    En savoir plus

  • Allemagne : le chef des services secrets américains expulsé

    En savoir plus

  • Vidéo : ramadan sous tension pour les musulmans de Pékin

    En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • Un concours lancé en Suisse pour dépoussiérer l'hymne national

    En savoir plus

  • "Gaza est sur le fil du rasoir", l’ONU appelle à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Lunettes danoises de François Hollande : les opticiens français voient rouge

    En savoir plus

  • Chikungunya aux Antilles : "une épidémie majeure" pour Marisol Touraine

    En savoir plus

  • "Le gouvernement de Netanyahou instrumentalise l’assassinat des trois Israéliens"

    En savoir plus

  • Tueur à gage et flèche empoisonnée : les mystères de la tuerie de Chevaline

    En savoir plus

  • Tour de France : Chris Froome, vainqueur du Tour 2013, abandonne

    En savoir plus

Amériques

Vers une rallonge de 106 milliards de dollars du budget fédéral

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 27/06/2009

La Chambre des représentants a donné son feu vert à une augmentation de 106 milliards de dollars du budget américain cette année. Une rallonge qui doit notamment permettre de financer les guerres en Afghanistan et en Irak.

AFP - La Chambre des représentants américaine a approuvé mardi un projet de budget 2009 supplémentaire de 106 milliards de dollars destiné au financement des guerres en Afghanistan et en Irak, mais aussi à la grippe porcine, et à la participation américaine au FMI.
  
Les parlementaires ont approuvé à 226 voix contre 202 le texte, une version conciliée avec celle du Sénat du projet de budget 2009 pour financer les troupes américaines en Irak et en Afghanistan jusqu'au 30 septembre 2009.
  
Après le vote de la Chambre, le Sénat devra se prononcer à son tour sur le texte dans les jours qui viennent.
  
Au total, le projet de budget prévoit une dépense d'environ 106 milliards de dollars, soit quelque 15 milliards de plus que ce qu'avait demandé le président américain Barack Obama en avril dernier.
  
Parmi les dépenses prévues figurent 79,9 milliards pour les troupes, mais également 7,7 milliards pour la lutte contre le virus A(H1N1) de la grippe porcine, et environ 8 milliards pour le FMI.
  
Le financement de l'organisation internationale par Washington a fait grincer les dents du côté des républicains, ces derniers arguant que l'argent pourrait se retrouver entre les mains de terroristes ou d'Etats soutenant le terrorisme. La majorité des républicains a voté contre ce projet de budget.
  
Les dispositions sur le FMI comprennent également 100 milliards de dollars au titre de la participation américaine aux Nouveaux accords d'emprunt (NAE), qui ne sont pas comptés comme dépense effective.
  
"C'est une dure réalité. Nous devons participer au monde, et lorsque l'économie mondiale devient instable, nous avons une responsabilité envers nous-mêmes d'essayer de stabiliser la situation", a ironisé David Obey, face à des républicains réticents, le président démocrate de la commission chargée de l'affectation des fonds.
  
Le projet de budget contient également 10,4 milliards de dollars pour l'aide au développement économique et la contre-insurrection en Afghanistan, Pakistan et Irak. L'attribution de ces fonds dépend d'une stricte surveillance réclamant au président américain de fournir au Congrès une évaluation des progrès sur le terrain d'ici un an.
  
En outre, un milliard de dollars a été rajouté pour financer les premiers pas de la nouvelle "prime à la casse", qui va permettre aux consommateurs américains de se débarrasser de leurs vieilles voitures et d'en racheter de nouvelles, moins polluantes, pour aider à relancer l'économie.
  
Parmi les autre dépenses rajoutées qui ne figurait pas dans les demandes de l'administration Obama figure le financement d'hôpitaux militaires pour 488 millions de dollars.
  
Le texte contient également des dispositions sur les prisonniers de Guantanamo, mais il ne fournit pas les 80 millions de dollars demandés par l'administration pour la fermeture du camp. En revanche, un accord entre les deux chambres permet à l'administration de transférer des détenus sur le sol américain en vue de leur procès.
  

Première publication : 17/06/2009

Comments

COMMENTAIRE(S)