Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Nana Akufo-Addo vainqueur de la présidentielle au Ghana

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Europol lance un calendrier de l'avent des criminels les plus recherchés

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Valls : premier ministre clivant, candidat rassembleur ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Journée de la laïcité : une exception française

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Corée du sud : la déferlante culturelle

En savoir plus

TECH 24

#OpenGov : la démocratie en mode startup

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Ciao Renzi : l'Italie en crise politique et institutionnelle

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Présidentielle française : deux gauches irréconciliables ?

En savoir plus

FOCUS

Côte d'Ivoire : plongeon dans le trafic illicite et très lucratif des faux médicaments

En savoir plus

Asie - pacifique

Jeudi noir pour l’opposition, nouvelles manifestations prévues

Vidéo par Marion GAUDIN

Texte par FRANCE 24 avec dépêches

Dernière modification : 18/06/2009

L’opposition iranienne a prévu de nouveaux rassemblements, ce jeudi, pour rendre hommage aux victimes de la répression. Mir Hossein Moussavi, candidat malheureux au scrutin du 12 juin, demande aux manifestants de porter des vêtements noirs.

L'opposition iranienne a prévu de défiler, jeudi, à Téhéran et dans d’autres grandes villes du pays, pour la sixième journée consécutive.

 

Pour elle, cette nouvelle journée de mobilisation est aussi une journée de deuil national, en hommage aux victimes des violences qui ont suivi l'élection présidentielle du 12 juin. Au moins sept civils sont morts, lundi, dans des heurts entre manifestants et miliciens favorables au régime.

 

C’est Mir Hossein Moussavi, le candidat réformateur arrivé derrière Mahmoud Ahmadinejad selon les résultats officiels de l’élection, qui a appelé à cette journée d'hommage, notamment sur son site Internet. Il a enjoint le peuple iranien à se rassembler dans les mosquées ou à participer à des marches silencieuses pour l'occasion, en portant des vêtements noirs.

  

"Au cours des derniers jours, à la suite de la répression violente et illégale des manifestations contre le résultat de l'élection présidentielle, plusieurs de nos compatriotes ont été blessés ou sont morts en martyrs, a écrit Moussavi. Je demande donc à la population d'exprimer sa solidarité avec les familles (...), en se réunissant dans les mosquées ou en participant à des manifestations pacifiques", a-t-il ajouté.

  

Un premier rassemblement est prévu à 14 heures, heure locale (10h30 GMT), devant les bureaux des Nations unies à Téhéran.

  

Un autre doit avoir lieu à 16 heures sur la place de l'Imam, non loin du grand bazar, dans le sud de la ville, selon des participants à la marche de mercredi.

  

Mercredi, des dizaines de milliers de personnes ont envahi le centre de Téhéran lors de manifestations similaires.

  

L’opposition demande à se rassembler samedi

  

L'Association des religieux combattants, qui regroupe le clergé réformateur iranien, a demandé au préfet de Téhéran l'autorisation d'organiser une grande marche, samedi, dans la capitale, entre 16 heures et 19 heures, de la place Enqelab à la place Azadi.

  

L'ancien président réformateur Mohammad Khatami et Mir Hossein Moussavi devraient y participer. Un discours de Mir Hossein Moussavi est prévu.

  

Le Conseil des Gardiens de la Constitution (l’institution chargée par le Guide suprême, l'ayatollah Ali Khamenei, d'examiner les plaintes) doit recevoir samedi Mir Hossein Moussavi et les deux autres candidats qui contestent le résultat de l’élection, Mehdi Karoubi et Mohsen Rezaï. Elle doit rendre dimanche, au plus tard, un avis concernant un éventuel nouveau décompte.

Première publication : 18/06/2009

COMMENTAIRE(S)