Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Première ligne"

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (Partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Vol AH 5017 : l'équipage aurait changé de direction à cause de la météo

En savoir plus

TECH 24

Objets : tous connectés !

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Centenaire de la Grande Guerre : retour sur la bataille de Verdun

En savoir plus

FOCUS

Ces réfugiés syriens dont de nombreux Turcs ne veulent plus

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Paris fête l'été !

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

  • Gaza : Washington et l’ONU exigent un cessez-le-feu "sans condition"

    En savoir plus

  • La France demande à ses ressortissants de quitter la Libye

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : les drapeaux en berne en France, l'enquête se poursuit

    En savoir plus

  • Tour de France : le requin Nibali s'offre un premier sacre

    En savoir plus

  • Boko Haram kidnappe la femme du vice-Premier ministre camerounais

    En savoir plus

  • En images : les Champs-Élysées noirs de monde pour l'arrivée du Tour

    En savoir plus

  • Gaza : les combats ont repris, le Hamas propose une nouvelle trêve

    En savoir plus

  • MH 17 : des combats autour du site du crash bloquent les enquêteurs

    En savoir plus

  • L'épave du Costa Concordia arrive dans le port de Gênes

    En savoir plus

  • Les enfants migrants ne pourront pas rester aux États-Unis, prévient Obama

    En savoir plus

  • Air Algérie : des proches de victimes se recueillent sur les lieux du crash

    En savoir plus

  • Nigeria : état d’alerte après le premier cas mortel d’Ebola

    En savoir plus

  • Exposition sur la Grande Guerre à Paris : les derniers poilus vous saluent

    En savoir plus

  • Syrie : l'EIIL prend une base de l'armée mais perd un champ gazier

    En savoir plus

  • En images : affrontements à Paris, en marge de la manifestation pro-Gaza interdite

    En savoir plus

  • Tour de France : l'Allemand Tony Martin remporte la 20e étape

    En savoir plus

  • Crash d'Air Algérie : tous les corps vont être ramenés en France

    En savoir plus

  • Les États-Unis évacuent leur ambassade en Libye

    En savoir plus

  • Didier Drogba officialise son retour à Chelsea

    En savoir plus

Afrique

Omar Bongo Ondimba inhumé dans l'intimité à Franceville

Texte par Dépêche

Dernière modification : 19/06/2009

Au lendemain de ses obsèques solennelles à Libreville en présence d'une quinzaine de chefs d'État, Omar Bongo Ondimba doit être inhumé, ce jeudi, dans sa ville natale. La cérémonie se déroulera cette fois dans l'intimité familiale.

AFP - Des milliers de Gabonais continuaient mercredi de rendre hommage à leur défunt président Omar Bongo à Franceville, dans sa région natale du sud-est du Gabon, à la veille de son inhumation, a constaté une journaliste de l'AFP.

Le cercueil présidentiel est arrivé mardi soir par avion à Franceville depuis Libreville, où la population avait déjà pu lui rendre hommage et après des obsèques solennelles en présence d'une quinzaine de chefs d'Etat.

"Je suis ici depuis hier (mardi) soir, j'ai passé la nuit ici, et je resterai ici jusqu'à l'enterrement", a assuré Yvonne Ndzougou, 57 ans dont "trois décennies de militantisme au PDG", le Parti démocratique gabonais créé par le défunt.

"Moi, je tiens aussi à lui rendre hommage puisque je suis son homonyme", a affirmé Omar Okinda, 16 ans, venu avec plusieurs dizaines d'élèves de son collège.

Il est "inconcevable" d'être dans cette ville "et de ne pas venir pleurer le président, qui a été un père et un grand-père pour les Gabonais", selon Elodie Mbembo, 19 ans, autre élève.

Depuis mardi soir, des milliers de gens affluent vers l'immense propriété présidentielle, à Franceville 2 (nord), s'asseyant sur des chaises plastiques ou à même la pelouse, ou faisant la queue, debout, longtemps avant de pouvoir accéder à la chapelle ardente dressée à l'intérieur du bâtiment.

A Franceville, les activités étaient au ralenti. La plupart des commerces et bureaux n'ont ouvert que quelques heures dans la matinée, tandis qu'à Potos, quartier habituellement animé et abritant le principal marché, peu de présence était notée.

Chez les fabricants de couronnes de fleurs, qui ont travaillé à plein régime depuis l'annonce du décès, le 8 juin, l'heure était aussi à la pause.

"C'est notre dernière commande. Après, on ferme jusqu'après l'inhumation", a indiqué un responsable de Gris Couronnes, dans la périphérie est, occupé à piquer des fleurs artificielles blanches dans un support en polystyrène, pour une composition vendue 45.000 francs CFA (69 euros), le "prix minimum".

Né en décembre 1935 à Lewaï (localité rebaptisée Bongoville, 40 km de Franceville), Omar Bongo doit être inhumé jeudi dans l'intimité familiale.
 

Première publication : 18/06/2009

COMMENTAIRE(S)