Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

La lutte contre les propos haineux s'organise sur internet

En savoir plus

SUR LE NET

Venezuela : Nicolas Maduro accusé de tuer les étudiants

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Paul Kagame en visite à Paris, ses partisans et opposants défilent dans la capitale

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le film "Timbuktu" sera-t-il déprogrammé du Fespaco ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

"La Robe"

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Parlemantaires français en Syrie, Bachar Al Assad interlocuteur incontournable ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Quand agriculture rime avec futur

En savoir plus

TECH 24

Drones : comment les arrêter ?

En savoir plus

#ActuElles

Inde : sauver les filles par l'éducation

En savoir plus

Reportages

Un salon du Bourget moins morose que prévu

Vidéo par Jérôme BONNARD

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 23/06/2009

Même en plein marasme économique, le salon du Bourget réussit à être attractif. Explications avec Michel Polacco, expert aéronautique pour France Inter, et Jérôme Bonnard, l'envoyé spécial de FRANCE 24.

Pour ce 48e salon du Bourget, celui de son centenaire, la fête n'est pas au rendez-vous chez les constructeurs aéronautiques. En cause : une conjoncture morose, une absence de vedettes comme le Boeing 787 ou encore le F22, un prix du baril fluctuant. L'ambiance est donc bien loin de l'euphorie de l'année 2007 avec ces milliards de dollars de contrat.

Malgré tout, les exposants se sont déplacés en masse au nord de Paris pour montrer à la concurrence qu'ils sont bel et bien décidés à regarder devant et à préparer la reprise - que les plus optimistes prévoient pour fin 2010.

Michel Polacco, spécialiste de l'aéronautique à France Inter, est l'invité de ce numéro de Focus. Il explique la recette gagnante d'un meeting pourtant préparé sous les plus mauvais auspices économiques.

Jérôme Bonnard, envoyé spécial de FRANCE 24 au salon du Bourget, est allé à la rencontre des grands industriels et des petits ingénieurs prêts à relever les défis de demain.

 

Première publication : 19/06/2009

COMMENTAIRE(S)