Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Teddy Riner : "Je suis allé chercher ma deuxième médaille d’or avec les tripes"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Rio c'est parti, Lille c'est fini !

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Mort d'Adama Traore : la troisième autopsie n'aura pas lieu

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Burkini : le Conseil d'état tranche, le débat politique continue

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

L'offensive turque en Syrie - Arrêté anti-burkini suspendu

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Les secrets de l'Hôtel des Invalides

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Fiscalité, épargne, travail : les promesses économiques du candidat Sarkozy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Le patriotisme économique prôné par Montebourg peut-il fonctionner ?

En savoir plus

FOCUS

Présidentielle au Gabon : bataille électorale à Port-Gentil

En savoir plus

EUROPE

Un système de régulation paneuropéen en place dès 2010

Texte par Dépêche

Dernière modification : 19/06/2009

Les 27 de l'Union européenne se sont accordés jeudi sur la création en 2010 d'une triple autorité paneuropéenne de régulation financière. Un Conseil européen du risque systémique sera notamment mis en place.

Reuters - Les dirigeants européens ont trouvé un accord sur la régulation financière qui prévoit la création en 2010 de nouvelles autorités pan-européennes, dont un Conseil du risque systémique, peut-on lire vendredi dans le projet de déclaration finale du Conseil européen.

"Ces propositions doivent être adoptées rapidement afin que le nouveau dispositif soit totalement en place dans le courant de l'année 2010", soulignent les chefs d'Etat et de gouvernement de l'UE dans le projet de déclaration finale du sommet européen.

Le nouveau système de régulation, qui devrait compter trois autorités selon les termes de l'accord négocié jeudi par la France, l'Allemagne et la Grande-Bretagne, aura notamment un pouvoir de supervision sur les agences de notation.

Conformément à la volonté exprimée par Londres lors des négociations, il ne devra pas empiéter sur les prérogatives de chaque Etat membre en matière fiscale, précise le projet de déclaration finale.

Un Conseil européen du risque systémique sera créé et son président sera élu par le conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne.

Les Vingt-sept s'accordent en outre sur la nécessité de se concentrer sur la consolidation des budgets lorsque l'économie montrera des signes de reprise et ne garantissent pas que de nouvelles mesures de relance seront adoptées.

Première publication : 19/06/2009

COMMENTAIRE(S)