Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Tensions inter-religieuses au Nigeria : Multiplication de crimes contre des chrétiens

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Lady Liberty" : emblème de l'Amérique et symbole de liberté

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La saison des tubes de l'été est lancée !

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : au Canada, les critères d'accueil des réfugiés jugés discriminatoires envers les musulmans

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'important, c'est de participer"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Erdogan : "Les putschistes avouent que les instructions sont venues de Gülen"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Le G20 presse le Royaume-Uni de lancer ses négociations commerciales avec l'UE

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Nice, l'indécente polémique"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

JO-2016 : Les Français en route pour Rio

En savoir plus

Afrique

Le trafic d'ivoire rapporte plus que celui de la drogue

Texte par Dépêche

Dernière modification : 19/06/2009

Un comité d'experts a conclu que le trafic d'ivoire est devenu un commerce plus lucratif que celui de la drogue en Afrique, notamment à cause de la forte hausse de la demande en Asie.

AFP - Le trafic d'ivoire et de gibier est devenu l'un des commerces illégaux les plus lucratifs en Afrique à cause d'une demande croissante en Asie, ont déclaré vendredi des experts au Kenya.
  
"En valeur monétaire, le commerce de l'ivoire a surpassé celui des drogues et est désormais un des échanges illégaux les plus florissants sur le continent", a déclaré Karl Karugaba, chef d'un comité d'experts du groupe de travail de l'accord de Lusaka.
  
Il a déclaré à la presse à Nairobi que l'arrestation d'un nombre élevé de contrebandiers dans plusieurs aéroports africains démontrait une hausse de la demande, mais n'a cité aucun chiffre.
  
Il parlait à l'issue d'une conférence d'un comité d'experts venant du  Kenya, d'Ouganda, de Tanzanie, de Zambie, du Lesotho et la République Démocratique du Congo.
  
L'accord de Lusaka, entré en vigueur en 1992, est destiné à faciliter les poursuites contre la contrebande de la faune et de la flore.
  
Un groupe mondial de surveillance du commerce de la faune, TRAFFIC, a déclaré vendredi que la Thaïlande était le plus important marché illégal d'ivoire d'éléphant et montrait peu d'empressement à y mettre fin.

Première publication : 19/06/2009

COMMENTAIRE(S)