Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Marie-Claude Pietragalla et Julien Derouault : un nouveau pas de deux dans "Lorenzaccio"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Ce n'est pas le moment de fantasmer sur le dégel intercoréen"

En savoir plus

L’invité du jour

"La plupart du temps, les bibliothèques ne sont pas là où les gens ont le plus besoin d’elles"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Grève chez Air France : l'arme du référendum

En savoir plus

FOCUS

RDC : le fléau des enlèvements d'enfants contre rançon

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Amical mais critique, Emmanuel Macron séduit le Congrès"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Macron aux États-Unis : un bilan en demi-teinte

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Face au scandale, la présidente de la région de Madrid démissionne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Tensions à Madagascar : l'opposition demande la destitution du président

En savoir plus

Afrique

Le trafic d'ivoire rapporte plus que celui de la drogue

Texte par Dépêche

Dernière modification : 19/06/2009

Un comité d'experts a conclu que le trafic d'ivoire est devenu un commerce plus lucratif que celui de la drogue en Afrique, notamment à cause de la forte hausse de la demande en Asie.

AFP - Le trafic d'ivoire et de gibier est devenu l'un des commerces illégaux les plus lucratifs en Afrique à cause d'une demande croissante en Asie, ont déclaré vendredi des experts au Kenya.
  
"En valeur monétaire, le commerce de l'ivoire a surpassé celui des drogues et est désormais un des échanges illégaux les plus florissants sur le continent", a déclaré Karl Karugaba, chef d'un comité d'experts du groupe de travail de l'accord de Lusaka.
  
Il a déclaré à la presse à Nairobi que l'arrestation d'un nombre élevé de contrebandiers dans plusieurs aéroports africains démontrait une hausse de la demande, mais n'a cité aucun chiffre.
  
Il parlait à l'issue d'une conférence d'un comité d'experts venant du  Kenya, d'Ouganda, de Tanzanie, de Zambie, du Lesotho et la République Démocratique du Congo.
  
L'accord de Lusaka, entré en vigueur en 1992, est destiné à faciliter les poursuites contre la contrebande de la faune et de la flore.
  
Un groupe mondial de surveillance du commerce de la faune, TRAFFIC, a déclaré vendredi que la Thaïlande était le plus important marché illégal d'ivoire d'éléphant et montrait peu d'empressement à y mettre fin.

Première publication : 19/06/2009

COMMENTAIRE(S)