Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Abdou Diouf salue la transition démocratique au Burkina Faso

En savoir plus

REPORTERS

France : le FN à l’épreuve du terrain

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Le nucléaire iranien et Jérusalem sous tension après l’attaque contre une synagogue

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Les filières jihadistes en France

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Jihadistes français : les proches sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Neutralité : il faut sauver le soldat Internet

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Urgence sécheresse

En savoir plus

#ActuElles

En finir avec les violences faites aux femmes

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Côte d'Ivoire : le président Ouattara exige des militaires un retour au calme

En savoir plus

Afrique

Le trafic d'ivoire rapporte plus que celui de la drogue

Texte par Dépêche

Dernière modification : 19/06/2009

Un comité d'experts a conclu que le trafic d'ivoire est devenu un commerce plus lucratif que celui de la drogue en Afrique, notamment à cause de la forte hausse de la demande en Asie.

AFP - Le trafic d'ivoire et de gibier est devenu l'un des commerces illégaux les plus lucratifs en Afrique à cause d'une demande croissante en Asie, ont déclaré vendredi des experts au Kenya.
  
"En valeur monétaire, le commerce de l'ivoire a surpassé celui des drogues et est désormais un des échanges illégaux les plus florissants sur le continent", a déclaré Karl Karugaba, chef d'un comité d'experts du groupe de travail de l'accord de Lusaka.
  
Il a déclaré à la presse à Nairobi que l'arrestation d'un nombre élevé de contrebandiers dans plusieurs aéroports africains démontrait une hausse de la demande, mais n'a cité aucun chiffre.
  
Il parlait à l'issue d'une conférence d'un comité d'experts venant du  Kenya, d'Ouganda, de Tanzanie, de Zambie, du Lesotho et la République Démocratique du Congo.
  
L'accord de Lusaka, entré en vigueur en 1992, est destiné à faciliter les poursuites contre la contrebande de la faune et de la flore.
  
Un groupe mondial de surveillance du commerce de la faune, TRAFFIC, a déclaré vendredi que la Thaïlande était le plus important marché illégal d'ivoire d'éléphant et montrait peu d'empressement à y mettre fin.

Première publication : 19/06/2009

COMMENTAIRE(S)