Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

Féminisme: "On peut le faire !"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

"La Tunisie n’aurait pas dû être sur la liste noire des paradis fiscaux"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les djihadistes sont des traîtres à la nation"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Un ministère et une journée pour lutter contre la solitude

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

La Tunisie retirée de la liste noire de l'Union européenne sur l'évasion fiscale

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

En direct de Davos - Bertrand Badré : "L'heure est à l'optimisme, c'est là qu'il faut commencer à être prudent"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Julien Dray : "Nous travaillons pour les GAFA, nous devons donc être rémunérés"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Julien Dray : "Inutile de se déclarer candidat avant le congrès, ce n'est pas un casting"

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Biocarburants : la guerre du biodiésel

En savoir plus

Sports

Alain Bernard domine le 100 m nage libre

Texte par Dépêche

Dernière modification : 22/06/2009

À quelques semaines des Mondiaux de Rome, Alain Bernard a dominé la finale du 100 m nage libre (48''20) de l'Open de Paris. Il devance l'Italien Filippo Magnini et son compatriote Amaury Leveaux. L'Australien Eamon Sullivan a fini 4e.

AFP - Le champion olympique du 100 m nage libre a remporté la finale de sa distance fétiche en 48 sec 20/100, devant le double champion du monde en titre, l'Italien Filippo Magnini (48.46), et le Français Amaury Leveaux (48.76), dimanche lors de l'Open de Paris.

Bernard, qui a pris un bon départ, n'a pas viré en tête mais a fait la différence sur les derniers mètres, livrant un duel avec Magnini.

L'Australien Eamon Sullivan, vice-champion olympique, est parti en tête mais n'a pas su revenir alors qu'il avait viré en tête. Il a terminé quatrième (48.93) pour son premier duel avec Bernard depuis les Jeux de Pékin.

Bernard, apparu plutôt tendu la veille, a laissé éclater sa joie dans le bassin.

"Je savais que je ne pouvais pas nager vite sans prendre de plaisir", a expliqué Bernard, qui a reconnu avoir été stressé avant la course.

Le Français, qui a battu le record du monde de la distance toujours en attente d'homologation (46.94), a signé la dixième performance mondiale de l'année.

Bernard, qui n'a jamais décroché le titre mondial, nagera encore un 100 m avant les Mondiaux de Rome (26 juillet-2 août) la semaine prochaine lors des Jeux méditerrannéenes à Pescara (Italie). Il y retrouvera Magnini.

Première publication : 21/06/2009

COMMENTAIRE(S)