Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le gouvernement israélien utilise la mort de James Foley pour sa communication

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Une rentrée politique sous tension

En savoir plus

#ActuElles

Réfugiés de Centrafrique: préserver son honneur et sa dignité

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : L'opposant Tshisekedi en convalescence à Bruxelles

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : manifestations contre la France au PK5

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Émeutes de Ferguson : Obama face à la question raciale

En savoir plus

TECH 24

Transports du futur : quand la réalité dépasse la fiction

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Philippe Ramette fait son éloge de la contemplation

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

  • Quelles options pour l’administration Obama contre l’EI en Syrie ?

    En savoir plus

  • Le convoi russe atteint Lougansk malgré les protestations occidentales

    En savoir plus

  • Ahmet Davutoglu, l'homme qui ne fait aucune ombre à Erdogan

    En savoir plus

  • Vidéo : après la reprise du barrage de Mossoul, les Kurdes déminent la zone

    En savoir plus

  • Doublé historique des Français au 100 m libre, Manaudou décroche l'or

    En savoir plus

  • Un nouveau gouvernement de large ouverture formé en Centrafrique

    En savoir plus

  • Irak : près de 70 morts dans l'attaque d'une mosquée sunnite

    En savoir plus

  • Les éliminatoires de la CAN-2015 perturbées par le virus Ebola

    En savoir plus

  • Le Hamas exécute des "collaborateurs" présumés d'Israël à Gaza

    En savoir plus

  • Yémen : "Si la transition est abandonnée, alors le pays se disloquera"

    En savoir plus

  • Mélenchon prend du recul mais ne quitte pas la vie politique

    En savoir plus

  • RD Congo : interrogations après des décès dus à une fièvre hémorragique

    En savoir plus

  • 22 août 1914 : le jour le plus meurtrier de l'histoire de France

    En savoir plus

  • Selon le Pentagone, neutraliser l'EI passe par une intervention en Syrie

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

Moyen-Orient

Ehoud Barak rencontre le président Moubarak au Caire

Texte par Dépêche

Dernière modification : 22/06/2009

En visite au Caire, le ministre israélien de la Défense, Ehoud Barak, a rencontré le président égyptien Hosni Moubarak. Il a insisté sur le fait que les Arabes devaient reconnaître Israël comme État juif.

AFP - Le ministre israélien de la Défense Ehud Barak a déclaré dimanche, lors d'une brève visite au Caire, que davantage devait être fait pour aboutir à la création d'un Etat palestinien, dont la nécessité pour les Arabes de reconnaître Israël comme Etat juif.
  
M. Barak s'exprimait à l'issue de discussions avec le président égyptien Hosni Moubarak, son homologue égyptien Hussein Tantaoui et le chef des services de Renseignements Omar Souleimane qui mène la médiation entre Israël et le Hamas, mouvement islamiste contrôlant la bande de Gaza, notamment sur la question d'un échange de prisonniers.
  
"Davantage doit être fait pour parvenir à une situation où il est possible pour Israéliens et Palestiniens de vivre dans deux Etat côte à côte en paix et dans le respect mutuel", a déclaré M. Barack à la presse.
  
"Des efforts intenses doivent être déployés lors des prochaines semaines pour aller de l'avant", a-t-il ajouté.
  
Mais le ministre israélien a souligné que tout accord final sur la question palestinienne devait inclure un "respect de la nature d'Israël comme un Etat pour le peuple juif".
  
Il s'est en revanche refusé à s'exprimer sur le sort du soldat israélien Gilad Shalit, enlevé il y a trois ans par des groupes palestiniens de Gaza.
  
Il a indiqué que des dossiers comme la libération de M. Shalit devaient être gérés dans "le secret et loin des médias".
  
Citant une source israélienne, le quotidien panarabe Asharq Al-Awsat a indiqué qu'"un nouveau développement a conduit à des progrès tangibles", sans donner davantage de détails.
  
"Le plus important sujet qui doit être discuté (dimanche) est l'échange de prisonniers", a ajouté cette source.
  
"Le Hamas réalise que le gouvernement de (Benjamin) Netanyahu n'acceptera rien qui n'ait pas été accepté par le gouvernement de (son prédécesseur Ehud) Olmert", a-t-elle dit.
  
"Il existe une nouvelle liste de prisonniers que le Hamas veut voir libérer".
  
"Le gouvernement Netanyahu réalise également qu'il doit mettre un terme au blocus de Gaza et cessé de l'utiliser comme un moyen de renverser le Hamas", a ajouté la source israélienne, citée par le journal.
  
La visite de M. Barack en Egypte a été précédée en mai par celle de Benjamin Netanyahu à Charm el-Cheikh, sur la mer Rouge, où il avait rencontré le président Moubarak.
  
A cette occasion, Israël et l'Egypte s'étaient mis d'accord pour reprendre les contacts en vue d'un échange de prisonniers, selon une source officielle israélienne.
  
Ce déplacement intervient également après le discours, en juin, du président américain Barack Obama aux musulmans et celui de M. Netanyahu, chef d'un gouvernement dominé par la droite, qui a notamment refusé le gel de la colonisation en Cisjordanie.
  
Ce dernier discours avait été critiqué par Le Caire.
  
L'Egypte est, avec la Jordanie, le seul pays de la région à avoir signé un traité de paix avec Israël (en 1979).

Première publication : 21/06/2009

COMMENTAIRE(S)