Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Donald Trump : il y a des bonnes personnes des deux côtés"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Contrats de travail : vers plus de flexibilité ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Violences gynécologiques, la lutte prend corps"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Tweets, retweets et détweets

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Burkina Faso : un deuil national de trois jours et de nombreuses questions

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le combat des esclaves sexuelles sud-coréennes continue"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

États-Unis : vers une guerre commerciale avec la Chine ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'Inde, 70 ans et toujours jeune"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Burkina Faso : au moins 18 morts dans l’attentat de Ouagadougou

En savoir plus

FRANCE

Les 11 premiers corps ont été identifiés, annonce le Brésil

Texte par Dépêche

Dernière modification : 23/06/2009

Trois semaines après le crash de l'Airbus 330 d'Air France au large des côtes brésiliennes, onze corps sur les 50 retrouvés ont été identifiés. Parmi eux, dix Brésiliens, cinq hommes et cinq femmes.

AFP - Onze des 50 corps recueillis au cours des recherches menées dans l'océan Atlantique après le crash de l'Airbus d'Air France ont été identifiés grâce aux empreintes digitales et aux dossiers dentaires, ont annoncé dimanche les autorités brésiliennes.

Les corps de dix Brésiliens, cinq hommes et cinq femmes, ont été formellement identifiés, ainsi que celui d'un étranger de sexe masculin, ont annoncé dans un communiqué les autorités de l'Etat de Pernambuco (nord-est), d'où sont organisées les recherches.

Les familles des victimes brésiliennes identifiées ont été informées au préalable par la police, indique le communiqué, qui précise que l'ambassade du pays dont est originaire la victime étrangère avait été prévenue.

Les autorités brésiliennes n'ont fourni aucun détail supplémentaire sur les victimes, dont la quasi-totalité des corps ont été autopsiés à l'institut médical-légal de Recife, la capitale de Pernambuco.

Chaque autopsie a donné lieu à des examens (présence de cicatrices, d'opérations chirurgicales ou dentaires, tatouages, bijoux...) et à des prélèvements (empreintes digitales et ADN) qui ont permis de constituer pour chaque corps un dossier post mortem.

Le crash de l'Airbus A330 d'Air France, survenu au-dessus de l'Atlantique dans la nuit au 31 mai au 1er juin avec 228 personnes à bord, constitue la plus grande catastrophe dans l'histoire de la compagnie aérienne française. Ses causes demeurent inexpliquées.

Première publication : 22/06/2009

COMMENTAIRE(S)