Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Raids aériens, roquettes et propagande

En savoir plus

DÉBAT

Soudan du Sud : l'avenir sombre d'un pays jeune de trois ans (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Soudan du Sud : l'avenir sombre d'un pays jeune de trois ans (partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Rwanda : les juges français mettent fin à l'instruction sur la mort de l'ex président Habyarimana

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Le cauchemar de la Seleçao

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

SUR LE NET

Kenya : l'opposition manifeste pour plus de démocratie

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Qu’est ce qu’on a fait au bon Dieu ?" : décryptage d’un phénomène

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

L'UMP en crise : entre dette et règlements de compte

En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • Terrorisme : la France se protège contre "les loups solitaires"

    En savoir plus

  • Tour de France : Chris Froome, vainqueur du Tour 2013, abandonne

    En savoir plus

  • Soudan du Sud : la trahison des héros de l’indépendance

    En savoir plus

  • Tueur à gage et flèche empoisonnée : les mystères de la tuerie de Chevaline

    En savoir plus

  • Rwanda : clôture de l’enquête française sur l’attentat contre Habyarimana

    En savoir plus

  • Les Femen poursuivies pour avoir dégradé les cloches de Notre-Dame de Paris

    En savoir plus

  • Cinquante-trois cadavres découverts par l’armée dans le centre de l’Irak

    En savoir plus

  • Jean-Baptiste de Franssu, ce Français nommé à la tête de la banque du Vatican

    En savoir plus

  • Brésil - Allemagne : "Les joueurs brésiliens ont souillé un maillot sacré"

    En savoir plus

  • Mondial-2014 : en Allemagne, une victoire jugée "inimaginable”

    En savoir plus

  • Le Hamas vise Jérusalem et Tel-Aviv, Israël poursuit ses raids

    En savoir plus

  • Présidentielle indonésienne : les deux candidats revendiquent la victoire

    En savoir plus

  • La Coalition nationale syrienne a élu un nouveau chef

    En savoir plus

  • Au 30 juin, la dette de l’UMP a atteint 74,5 millions d’euros

    En savoir plus

  • Pour Kiev, "la 'libération' de Donetsk risque de poser des problèmes"

    En savoir plus

  • Somalie : un assaut shebab sur le palais présidentiel repoussé

    En savoir plus

EUROPE

Deux membres présumés de l'ETA arrêtés au Pays Basque

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 23/06/2009

Deux membres présumés de l'organisation séparatiste ont été arrêtés au Pays Basque espagnol, dans la localité d'Usurbil. Ils sont soupçonnés d'avoir organisé des attentats contre des entreprises qui travaillent au chantier du TGV basque.

AFP - Deux membres présumés de l'ETA ont été arrêtés dans la localité de Usurbil au Pays Basque espagnol (nord), ont affirmé mardi plusieurs médias espagnols citant des sources proches de la lutte antiterroriste.
  
Les membres présumés de l'organisation séparatiste basque armée ont été arrêtés alors qu'ils se trouvaient dans un entrepôt industriel à Usurbil, aménagé en logement, selon la même source. 
  
Les deux personnes arrêtées font partie d'un présumé commando de "légaux" (non fichés par la police, ndlr) de l'ETA, selon la même source, qui précise que l'arrestation a eu lieu à la première heure mardi lors d'une opération coordonnée par le juge Baltasar Garzon de l'Audience nationale, l'instance pénale espagnole en charge de la lutte anti-ETA.
  
Un important cordon de sécurité a été mis en place autour de l'entrepôt dans le cas où des explosifs s'y trouveraient.
  
Cette arrestation intervient quatre jours après la mort d'un policier espagnol dans un attentat à la voiture piégée attribué à l'ETA, à Arrigorriaga, au Pays Basque espagnol. Selon les médias espagnols, l'arrestation n'a cependant aucun lien avec cette affaire.
  
Les deux membres présumés de l'ETA sont soupçonnés d'avoir organisé plusieurs attentats contre des entreprises qui travaillent au chantier du TGV basque, cible de l'organisation séparatiste armée.
  
En décembre, l'ETA avait assassiné à Azpeitia, au Pays Basque espagnol, Ignacio Uria Mendizabal, propriétaire d'une entreprise travaillant sur ce chantier.
  
En février, une fourgonnette piégée avait explosé dans un quartier d'affaires de l'est de Madrid, devant les locaux d'une filiale du groupe de construction espagnol Ferrovial qui participe au chantier du train à grande vitesse. L'explosion n'avait pas fait de blessés mais provoqué d'importants dégâts.

Première publication : 23/06/2009

Comments

COMMENTAIRE(S)