Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Immigration en Méditerranée : prêts à risquer leur vie pour rejoindre l’Europe

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Margaret Atwood, la reine du roman d’anticipation est de retour !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Vote de confiance : Manuel Valls sera-t-il soutenu par sa majorité ?

En savoir plus

TECH 24

Apple, IFA, cours de code : c'est la rentrée high-tech !

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Coalition contre l'EI : "L'Iran doit participer"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

En savoir plus

SUR LE NET

Certains médias accusés de faire le jeu de l'EI

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La Libye : terre d'accueil des jihadistes?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Combien de rêves naufragés?"

En savoir plus

  • En direct : Manuel Valls obtient la confiance des députés

    En savoir plus

  • EI, EIIL, Daech, comment appeler les jihadistes en Irak et en Syrie ?

    En savoir plus

  • Ligue des champions : un Monaco diminué retrouve l'Europe dix ans après

    En savoir plus

  • Les étrangers désormais interdits de travail au Soudan du Sud

    En savoir plus

  • L’inavouable alliance des États-Unis et de l’Iran contre l’EI

    En savoir plus

  • Exposition : Niki de Saint Phalle, une sacrée nana, au Grand Palais

    En savoir plus

  • Air France : la grève se durcit, les négociations "bloquées"

    En savoir plus

  • Yannick Agnel, la fin du rêve américain

    En savoir plus

  • Deux branches d’Al-Qaïda appellent les jihadistes à s’unir contre la coalition anti-EI

    En savoir plus

  • Nouvel appel des musulmans de France contre l’EI

    En savoir plus

  • Washington frappe des positions de l'État islamique près de Bagdad

    En savoir plus

  • Les députés ukrainiens ratifient l’accord d’association avec l’UE

    En savoir plus

  • Coalition contre l'EI : "L'Iran doit participer"

    En savoir plus

  • Ebola : Obama envoyent 3 000 soldats en Afrique de l’Ouest

    En savoir plus

  • Près de 500 migrants portés disparus après un naufrage en Méditerranée

    En savoir plus

  • PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

    En savoir plus

Economie

Le petit-fils du fondateur de Toyota prend les rênes de l'entreprise

Vidéo par Regane RANUCCI

Texte par Dépêche

Dernière modification : 24/06/2009

Les actionnaires du constructeur automobile japonais Toyota ont approuvé la nomination en tant que PDG d'Akio Toyoda, petit-fils du fondateur de l'entreprise. Il remplace Katsuaki Watanabe, qui dirigeait Toyota depuis 2005.

AFP - Les actionnaires du géant automobile japonais Toyota ont approuvé mardi la nomination au poste de PDG d'Akio Toyoda, petit- fils du fondateur de l'entreprise actuellement confrontée à un effondrement de ses ventes et aux premières pertes de son histoire.

M. Toyoda, 53 ans, remplace Katsuaki Watanabe, qui dirigeait Toyota depuis 2005 et qui a été transféré dans la foulée au poste honorifique de vice-président du conseil d'administration.

La nomination de M. Toyoda avait été annoncée par surprise le 20 janvier, alors que le numéro un mondial de l'automobile venait de reconnaître qu'il terminerait 2008-2009 dans le rouge pour la première fois de son histoire, payant sa forte exposition au marché nord-américain en pleine débandade.

Akio Toyoda, 52 ans, est le fils du mythique PDG Shoichiro Toyoda qui régna sur l'entreprise de 1982 à 1992 et en est toujours, à 84 ans, le président honoraire. Il est aussi le petit-fils de Kiichiro Toyoda qui, en 1937, fonda Toyota en transformant la fabrique familiale de métiers à tisser en usine automobile.

Entré chez Toyota en 1984, Akio Toyoda a lentement gravi les échelons jusqu'à devenir, en 2005, un des vice-présidents exécutifs. L'an dernier, il s'était vu confier une vaste palette de nouvelles responsabilités, notamment la supervision de toutes les opérations du groupe à l'étranger, en plus de ses fonctions antérieures de chef des ventes au Japon.

Pressenti depuis de nombreuses années pour devenir le patron de Toyota, M. Toyoda a vu son ascension accélérée par les difficultés du groupe. Sa nomination est largement perçue comme un moyen de souder l'entreprise autour d'une figure forte face à l'adversité.

La famille Toyoda est présente au capital de Toyota dans des proportions symboliques, mais son influence sur l'entreprise est réputée considérable.

Première publication : 23/06/2009

COMMENTAIRE(S)