Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Londres frappée au coeur"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Sage-femme" : Catherine Deneuve et Catherine Frot se découvrent

En savoir plus

FACE À FACE

Affaire Le Roux : une démission pour l'exemple ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Commémore-t-on excessivement les attentats ?"

En savoir plus

FOCUS

Pénurie d'eau au Pakistan : entre gaspillage et mauvaise gestion, le pays contraint à agir

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le virus des affaires"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

France : les investissements étrangers au plus haut depuis 10 ans

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Iran : Téhéran expose sa riche collection d'art contemporain

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : reportage dans le fief des Kamuina Sapu

En savoir plus

Economie

Passe d'armes entre la Chine, l'Europe et les États-Unis à l'OMC

Texte par Dépêche

Dernière modification : 23/06/2009

Bruxelles et Washington jugent que Pékin restreint l'exportation de certaines de ses matières premières stratégiques. Ils ont lancé une procédure qui pourrait déboucher sur le dépôt d'une plainte devant l'Organisation mondiale du commerce.

AFP - L'UE et les Etats-Unis ont engagé la première étape d'une plainte contre la Chine à l'Organisation mondiale du commerce (OMC), pour protester contre des restrictions de Pékin à l'exportation de matières premières stratégiques, a annoncé la Commission européenne.
  
"L'Union européenne a aujourd'hui demandé des consultations à l'OMC avec la Chine concernant les restrictions à l'exportation que Pékin applique sur un certain nombre de matières premières clé", a indiqué Bruxelles dans un communiqué.
  
"Les Etats-Unis ont aussi demandé aujourd'hui des consultations avec la Chine sur ce sujet", ajoute la Commission. Il s'agit de la première plainte de l'administration Obama à l'OMC, contre un pays quel qu'il soit.
  
L'ouverture de consultations constitue la première étape du processus de règlement des différends à l'OMC.
  
Cette étape dure jusqu'à 60 jours, avant la mise en place d'un groupe spécial chargé d'examiner la plainte déposée, si les consultations n'ont pas permis de régler le différend.
  
Européens et Américains reprochent à la Chine d'imposer des restrictions à l'exportation --sous la forme de quotas, de droits à l'exportation ou de prix minimum à l'exportation-- sur certaines matières premières utilisées par l'industrie, notamment pour la fabrication de semi-conducteurs ou dans l'aéronautique.
  
Parmi les produits concernés figurent notamment le zinc, la bauxite, le magnésium et le manganèse.
  
Une source européenne avait indiqué il y a dix jours que l'UE et la Chine se préparaient à lancer cette action à l'OMC.
  
La Chine avait aussitôt défendu, au nom de la protection de l'environnement, ses restrictions sur ses exportations de certaines matières premières.

Première publication : 23/06/2009

COMMENTAIRE(S)