Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Tony Parker : "On n'a jamais eu autant de talents dans notre équipe"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Epidémie d'ébola : des tests de vaccins concluants

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

JO : Pékin est la 1ère ville à accueillir les jeux d’été et les jeux d’hiver

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

PKK et Groupe Etat Islamique : le double jeu d’Erdogan

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Migrants à Calais : Paris et Londres unis mais démunis

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La Seine : le XXIème arrondissement de Paris

En savoir plus

FOCUS

Brésil : des cours par visioconférence au cœur de l’Amazonie

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Le petit prince", du livre à l'écran

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Syrie : "L'Armée de la conquête" à la recherche de respectabilité

En savoir plus

Amériques

Le Pentagone approuve un commandement pour la cybersécurité

Texte par Dépêche

Dernière modification : 23/06/2009

Alors que les attaques informatiques sont en constante augmentation, le Pentagone approuve la création d'un nouveau commandement militaire destiné à combattre ces menaces. Il devrait être composé de plus de 200 experts.

AFP - Le Pentagone a approuvé la création d'un nouveau commandement militaire chargé de réagir aux attaques de ses réseaux par des pirates informatiques et mener des opérations dans le cyberespace, a annoncé mardi un de ses porte-parole, Bryan Whitman.
  
Ce commandement sera opérationnel à partir de l'automne, a-t-il précisé.
  
"Les risques liés à la cybersécurité figurent parmi les défis économiques et de sécurité nationale les plus sérieux du XXIe siècle", affirmait un récent rapport de la Maison Blanche.
  
Cette initiative intervient sur fond d'augmentation du nombre d'attaques des réseaux numériques militaires par des cyberespions talentueux, souvent chinois ou russes selon les experts.
  
Selon le Pentagone, la guerre cybernétique fait partie des priorités de Pékin, et de nombreuses intrusions dans le réseau d'ordinateurs du gouvernement américain et d'autres pays "semblent être venues" de Chine.
  
Selon la presse américaine, des pirates informatiques ont notamment réussi à s'introduire dans le plus coûteux programme d'armement du Pentagone, le projet d'avions de chasse F-35, sans pour autant accéder à des informations classifiées.
  
Le secrétaire américain à la Défense Robert Gates a récemment recommandé que le Pentagone forme 250 cyberexperts par an au lieu de 80 actuellement.

Première publication : 23/06/2009

COMMENTAIRE(S)