Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Burundi : "Oui" à 73% pour la réforme voulue par Nkurunziza

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les francs-maçons interdits de gouvernement en Italie

En savoir plus

LE DÉBAT

Italie : l'alliance qui fait trembler l'Europe

En savoir plus

LE GROS MOT DE L'ÉCO

Microfinance : on ne prête qu’aux pauvres

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Yves Duteil : avec "Respect", le poète chanteur signe son grand retour

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Le commandant Nicolas Maduro va poursuivre la révolution"

En savoir plus

L’invité du jour

Nadège Beausson-Diagne : "Nous sommes Noires avant d'être nous"

En savoir plus

FOCUS

Nicaragua : face au président Ortega, la colère des étudiants

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Italie : un programme qui entend mettre fin à "l'austérité"

En savoir plus

Amériques

Le Pentagone approuve un commandement pour la cybersécurité

Texte par Dépêche

Dernière modification : 23/06/2009

Alors que les attaques informatiques sont en constante augmentation, le Pentagone approuve la création d'un nouveau commandement militaire destiné à combattre ces menaces. Il devrait être composé de plus de 200 experts.

AFP - Le Pentagone a approuvé la création d'un nouveau commandement militaire chargé de réagir aux attaques de ses réseaux par des pirates informatiques et mener des opérations dans le cyberespace, a annoncé mardi un de ses porte-parole, Bryan Whitman.
  
Ce commandement sera opérationnel à partir de l'automne, a-t-il précisé.
  
"Les risques liés à la cybersécurité figurent parmi les défis économiques et de sécurité nationale les plus sérieux du XXIe siècle", affirmait un récent rapport de la Maison Blanche.
  
Cette initiative intervient sur fond d'augmentation du nombre d'attaques des réseaux numériques militaires par des cyberespions talentueux, souvent chinois ou russes selon les experts.
  
Selon le Pentagone, la guerre cybernétique fait partie des priorités de Pékin, et de nombreuses intrusions dans le réseau d'ordinateurs du gouvernement américain et d'autres pays "semblent être venues" de Chine.
  
Selon la presse américaine, des pirates informatiques ont notamment réussi à s'introduire dans le plus coûteux programme d'armement du Pentagone, le projet d'avions de chasse F-35, sans pour autant accéder à des informations classifiées.
  
Le secrétaire américain à la Défense Robert Gates a récemment recommandé que le Pentagone forme 250 cyberexperts par an au lieu de 80 actuellement.

Première publication : 23/06/2009

COMMENTAIRE(S)