Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les people et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Matshidiso Moeti, ancienne Directrice régionale adjointe de l'OMS pour l'Afrique

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

L'Argentine poussée vers le défaut de paiement

En savoir plus

SUR LE NET

Chine : de faux profils Twitter démasqués

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les cachotteries de Poutine et Merkel"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Les défis diplomatiques de John Kerry

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Gaza : l'espoir de trêve évanoui ?

En savoir plus

DÉBAT

Virus Ebola en Afrique de l'Ouest : comment vaincre cette épidémie sans précédent ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Se battre pour les cendres pour étouffer la braise"

En savoir plus

  • Ebola : état d'urgence au Sierra Leone, l'inquiétude grandit dans le monde

    En savoir plus

  • Avec "Lucy", Luc Besson domine le box-office américain

    En savoir plus

  • MH17 : les enquêteurs de l'OSCE accèdent au site du crash

    En savoir plus

  • Vidéo : reportage au cœur des tunnels creusés par le Hamas à Gaza

    En savoir plus

  • La clôture frontalière, nouvelle pomme de discorde entre le Maroc et l’Algérie

    En savoir plus

  • Moscou condamné à verser 1,86 milliard d'euros aux ex-actionnaires de Ioukos

    En savoir plus

  • Karim Wade, le fils de l'ex-président, jugé à Dakar pour "enrichissement illicite"

    En savoir plus

  • Mort de Paul Jean-Ortiz, conseiller diplomatique de François Hollande

    En savoir plus

  • BNP Paribas subit une perte record après l'amende américaine

    En savoir plus

  • L'Argentine de nouveau en défaut de paiement

    En savoir plus

  • Glissement de terrain meurtrier dans l'ouest de l'Inde

    En savoir plus

  • "Accuser la Serbie du déclenchement de la guerre est absurde"

    En savoir plus

  • Les deux derniers plus hauts responsables khmers rouges jugés pour génocide

    En savoir plus

  • Journée sanglante à Gaza en dépit d’une courte trêve humanitaire

    En savoir plus

  • Otages : la France, premier banquier des djihadistes d’Al-Qaïda

    En savoir plus

  • Moscou répond aux sanctions en menaçant l’UE et les États-Unis

    En savoir plus

  • En Chine, un scandale alimentaire chasse l’autre

    En savoir plus

Moyen-Orient

La France demande à Israël un "gel total" de la colonisation

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Dépêche

Dernière modification : 24/06/2009

Lors du premier entretien qu'il a eu à l'Élysée avec Benjamin Netanyahou, le président français Nicolas Sarkozy a appelé au "gel total des activités de colonisation". Le Premier ministre israélien a, de son côté, campé sur ses positions.

AFP - Le président français Nicolas Sarkozy a joint mercredi sa voix à celle de Barack Obama pour exiger de Benjamin Netanyahu, en visite à Paris, un "gel total" de la colonisation en Cisjordanie, ce que le Premier ministre israélien de droite continue de refuser.
   
M. Sarkozy "a appelé Israël à prendre, sans attendre, toutes les mesures possibles pour encourager la confiance" avec les Palestiniens, "à commencer par le gel total des activités de colonisation", a indiqué la présidence dans un communiqué publié après une entretien de plus d'une heure entre les deux hommes, au Palais de l'Elysée.
   
Il s'agit de la première tournée européenne de M. Netanyahu, depuis son retour au pouvoir en avril, et sa première prise de contact avec les autorités françaises, qui ont toujours l'ambition de peser sur le processus de paix.
   
Déjà soumis à de fortes pressions de l'administration de Barack Obama sur ce dossier, M. Netanyahu a tenté de minimiser la position française.
   
"Ce n'est pas nouveau, c'est un rappel de position qu'il (Nicolas Sarkozy) a déjà prise dans le passé", a-t-il déclaré aux journalistes.
   
Et le Premier ministre israélien de camper sur ses positions: "Nous nous sommes engagés - et je le répète ici - à ne pas construire de nouvelles colonies et à ne pas essayer de grappiller plus de terres pour la construction de telles colonies", a-t-il répété.
   
"Mais les Israéliens qui vivent dans ces colonies ont besoin de vivre décemment", a-t-il ajouté.
   
Le gouvernement israélien entend poursuivre la construction dans les colonies existantes sous motif "d'expansion naturelle", compte tenu de leur démographie.
   
L'annulation au dernier moment d'une rencontre prévue à Paris jeudi entre M. Netanyahu et l'émissaire américain pour le Proche-Orient George Mitchell laissait entrevoir une tension accrue entre les deux alliés autour de cette question centrale de la colonisation.
   
D'après le quotidien israélien Yediot Aharonot, c'est Washington qui a pris cette décision, en signe de mécontentement. M. Netanyahu a lui affirmé que c'était lui qui avait "demandé le report" de la rencontre. "J'ai pensé qu'il fallait éclaircir quelques sujets", a-t-il dit.
   
Il a ajouté que son ministre de la Défense Ehud Barak serait à Washington "lundi", laissant entendre qu'une rencontre entre MM. Barak et Mitchell pourrait avoir lieu à ce moment-là.
   
Un haut responsable de sa délégation avait auparavant expliqué que le Premier ministre espérait trouver "un terrain commun avec les Etats-Unis sur la question des colonies".
   
Sur l'Iran, autre question cruciale de cette tournée, M. Netanyahu a de nouveau appelé la communauté internationale à plus de fermeté.
   
"Jusqu'à quand faudra-t-il attendre pour que la communauté internationale prenne des sanctions contre ce régime afin de l'empêcher de se doter de l'arme nucléaire ?", a dit M. Netanyahu, lors d'une rencontre dans la soirée avec des membres de la communauté juive.
   
M. Sarkozy avait auparavant tenu à "rappeler" que "la France ne transigera jamais sur la sécurité d'Israël" et a "de nouveau marqué clairement que la perspective d'un Iran nucléaire est inacceptable".
   
Un avis partagé par le Premier ministre italien Silvio Berlusconi, qui s'est rallié à la plupart des vues du Premier ministre de l'Etat hébreu sur les questions palestiniennes et iraniennes, la veille à Rome. L'Italie est l'un des premiers partenaires européens de l'Iran.
   
M. Netanyahu devait terminer sa tournée jeudi par un entretien avec le Premier ministre François Fillon et une nouvelle rencontre avec le ministre des Affaires étrangères Bernard Kouchner, avant de regagner Israël.

Première publication : 24/06/2009

COMMENTAIRE(S)