Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

TECH 24

Objets : tous connectés !

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Centenaire de la Grande Guerre : retour sur la bataille de Verdun

En savoir plus

FOCUS

Ces réfugiés syriens dont de nombreux Turcs ne veulent plus

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Paris fête l'été !

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Crash du vol AH5017 : "Série Noire"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, directeur général de Prudential

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Caravane, l'autre Tour de France

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

  • En direct : cinquante-quatre Français au nombre des victimes du vol Air Algérie

    En savoir plus

  • En images : la zone du crash du vol AH5017 au Mali

    En savoir plus

  • Une manifestation pro-palestinienne prévue samedi à Paris interdite

    En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : "Je n'imagine pas que j'ai perdu mon jeune frère et toute sa famille"

    En savoir plus

  • Un soldat libanais rejoint le Front Al-Nosra

    En savoir plus

  • Quatre Palestiniens tués lors du "Jour de colère" en Cisjordanie

    En savoir plus

  • L’essor du tourisme "100 % halal"

    En savoir plus

  • En Ukraine, le conflit militaire se double d'une crise politique

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Tour de France : "Jicé" Péraud, routard sur le tard, à la conquête des cols

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

EUROPE

Ouverture d'une réunion consacrée à l'Afghanistan

Texte par Dépêche

Dernière modification : 25/06/2009

Une réunion du G8 des Affaires étrangères consacrée à la situation en Afghanistan s'ouvre ce jeudi à Trieste. Le ministre des Affaires étrangères de l'Iran, pays frontalier qui pourrait aider à stabiliser la région, a refusé l'invitation.

AFP - Une réunion du G8 des Affaires étrangères s'ouvre jeudi à Trieste (Italie), en l'absence de l'Iran qui sera pourtant au centre des préoccupations alors que les Occidentaux durcissent le ton dans la crise née de la contestation de la présidentielle.

Le ministre iranien des Affaires étrangères, Manouchehr Mottaki, a confirmé mercredi qu'il n'assisterait pas à cette réunion largement consacrée à la stabilisation de l'Afghanistan, dont l'Iran est l'un des pays voisins.

Rome qui préside le G8 (Italie, Grande-Bretagne, Allemagne, France, Etats-Unis, Canada, Japon, Russie) avait dès lundi annoncé le retrait de son invitation à Téhéran, lasse d'attendre une réponse.

Le ministre italien des Affaires étrangères Franco Frattini a "pris acte" mercredi de la décision des Iraniens, tout en souhaitant que l'Iran puisse "s'engager à l'avenir dans le processus de stabilisation de l'Afghanistan".

L'Italie, qui a des liens commerciaux étroits avec le régime islamique, a fait de la politique de la main tendue à Téhéran, l'un des axes de sa diplomatie.

Son invitation avait été lancée avec le feu vert de Washington qui espère aussi entamer un dialogue avec Téhéran, notamment sur le nucléaire, un dossier d'ailleurs évoqué à Trieste puisque l'un des thèmes de la rencontre sera celui de la non-prolifération.

La répression sanglante des manifestants qui contestent le résultat de la présidentielle a cependant changé la donne de la réunion qui s'ouvrira jeudi par un dîner.

Javier Solana, haut représentant de l'UE pour les Affaires étrangères, la commissaire européenne aux Relations extérieures, Benita Ferrero-Waldner, et le ministre tchèque des Affaires étrangères, Jan Kohout, doivent aussi assister à ce dîner, selon Rome.

La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton, qui a déclaré forfait pour raisons de santé, a discuté mardi par téléphone de l'Iran avec ses homologues français, britannique et allemand.

Une réunion à cinq - Etats-Unis, Grande-Bretagne, France, Allemagne, Italie - sur l'Iran est en effet prévue à Trieste, selon Rome.

Arrêter une position commune ferme du G8 ne s'annonce cependant pas facile.

Si Moscou considère "toutes les questions liées à l'élection en Iran comme une affaire intérieure de ce pays", l'Union européenne défend le droit de manifester de l'opposition et a dénoncé les accusations d'"ingérence" lancées par Téhéran.

Quant au président américain Barack Obama, il a durci le ton en condamnant la répression des manifestations et en rejetant lui-aussi les accusations d'ingérence.

Hillary Clinton sera représentée à Trieste par le secrétaire d'Etat adjoint aux Affaires politiques William Burns, numéro trois du département d'Etat, plus spécialement chargé du dossier iranien.

Le représentant spécial pour l'Afghanistan et le Pakistan, Richard Holbrooke, et l'émissaire pour le Proche-Orient George Mitchell seront également présents.

Une réunion du Quartette pour la paix au Proche-Orient est en effet prévue vendredi alors que les négociations israélo-palestiniennes n'ont pas repris depuis la victoire de la droite aux élections israéliennes de février.

Le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon doit assister à cette réunion.

La session du G8 vendredi après-midi sur l'Afghanistan à laquelle doivent participer les représentants d'une quarantaine de pays et d'organisations internationales aura pour thèmes la sécurité des frontières, le trafic de drogue, le développement des infrastructures, les réfugiés et la sécurité alimentaire.

La réunion se terminera samedi à la mi-journée par une déclaration.

Première publication : 25/06/2009

COMMENTAIRE(S)