Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Hollande solidaire avec Netanyahou

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Gérard Mestrallet, président de Paris Europlace et PDG de GDF Suez

En savoir plus

SUR LE NET

Mondial 2014 : le match Allemagne-Brésil inspire le Net

En savoir plus

FOCUS

Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Littérature , histoire et pouvoir

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Frédéric Tissot, ancien consul général de France à Erbil

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

  • Ces missiles que le Hamas utilise pour "terroriser" Israël

    En savoir plus

  • Obama face à la "crise humanitaire" des mineurs clandestins au Texas

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne avance vers Donetsk, toujours aux mains des pro-russes

    En savoir plus

  • Lancement de la “première application de télékinésie pour Google Glass"

    En savoir plus

  • Allemagne : le chef des services secrets américains expulsé

    En savoir plus

  • Un raid israélien tue neuf spectateurs de la demi-finale du Mondial à Gaza

    En savoir plus

  • Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

    En savoir plus

  • Le conflit israélo-palestinien change le sens de l'application Yo

    En savoir plus

  • Vidéo : ramadan sous tension pour les musulmans de Pékin

    En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • Un concours lancé en Suisse pour dépoussiérer l'hymne national

    En savoir plus

  • "Gaza est sur le fil du rasoir", l’ONU appelle à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Lunettes danoises de François Hollande : les opticiens français voient rouge

    En savoir plus

  • Chikungunya aux Antilles : "une épidémie majeure" pour Marisol Touraine

    En savoir plus

  • "Le gouvernement de Netanyahou instrumentalise l’assassinat des trois Israéliens"

    En savoir plus

SCIENCES

Pékin accuse Google de diffuser des contenus pornographiques

©

Vidéo par Marina BERTSCH

Texte par Dépêche

Dernière modification : 25/06/2009

Google a de nouveau maille à partir avec les autorités chinoises. Par la voix du porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Pékin a accusé le célèbre moteur de recherche d'enfreindre les lois antipornographiques du pays.

AFP - La Chine a de nouveau accusé jeudi Google de violer les lois chinoises anti-pornographie quelques heures après que le site en anglais du moteur de recherches eut été temporairement inaccessible dans le pays.
   
"Nous avons constaté que Google a diffusé beaucoup de contenus pornographiques ce qui viole sérieusement les lois et règlements chinois", a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Qin Gang lors d'un point presse.
   
"Google est une entreprise internet fournissant des services en Chine et devrait observer strictement les lois et règlements chinois", a-t-il ajouté, tout en indiquant ne pas avoir de "détails" sur l'interruption" des services en anglais du moteur de rechercher mercredi soir.
   
Le principal site en anglais de recherches Google a été inaccessible pendant plus de deux heures en Chine mercredi soir mais pas les pages chinoises du moteur de recherches, Google.cn, a rapporté jeudi le China Daily.
   
"Google a reçu des plaintes d'usagers sur l'inaccessibilité de google.com. Mais nous n'avons pas d'autre commentaire à faire", a indiqué à l'AFP une responsable de la société de relations publiques représentant Google, en requérant l'anonymat.
   
L'interruption de google.com a aussi coupé tout accès à gmail, le service de courrier électronique de Google.
   
La semaine dernière, la Chine avait suspendu certains services du moteur de recherches de Google, l'accusant de ne pas avoir installé les filtres de blocage de la pornographie exigés par la loi chinoise.
   
Google Chine a promis qu'il allait "s'efforcer de nettoyer les contenus vulgaires".
   
Qin Gang a pris note de cet engagement.
   
"Nous espérons que ce problème sera résolu dès que possible", a-t-il dit jeudi.
   
Cette affaire intervient alors que le gouvernement chinois a décidé que tous les ordinateurs vendus en Chine à partir du 1er juillet devraient être dotés d'un logiciel anti-pornographie, suscitant de vives inquiétudes dans le pays et à l'étranger.
   
Début janvier, la Chine, qui compte le plus grand nombre d'internautes au monde (300 millions), a lancé une nouvelle campagne pour lutter contre "la vulgarité et la pollution morale" sur l'internet.
   
La Chine est régulièrement critiquée par les organisations des droits de l'Homme pour sa censure de l'internet.
   
 

Première publication : 25/06/2009

Comments

COMMENTAIRE(S)