Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Se battre pour les cendres pour étouffer la braise"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les peoples et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

DÉBAT

Virus Ebola en Afrique de l'Ouest : comment vaincre cette épidémie sans précédent ?

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Gaza : l'espoir de trêve évanoui ?

En savoir plus

FOCUS

États-Unis : les prisons californiennes surpeuplées

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Russie sanctionnée

En savoir plus

DÉBAT

Moscou sanctionnée par l'UE : Poutine peut-il plier ?

En savoir plus

DÉBAT

Chrétiens d'Irak : "Il faut les aider à rester dans leur pays"

En savoir plus

SUR LE NET

Conflit à Gaza : des célébrités créent la polémique

En savoir plus

  • Vidéo : reportage au cœur des tunnels creusés par le Hamas à Gaza

    En savoir plus

  • L'Argentine de nouveau en défaut de paiement

    En savoir plus

  • Ces politiques qui ne jurent plus que par Jean Jaurès...

    En savoir plus

  • Glissement de terrain meurtrier dans l'ouest de l'Inde

    En savoir plus

  • "Accuser la Serbie du déclenchement de la guerre est absurde"

    En savoir plus

  • Les deux derniers plus hauts responsables khmers rouges jugés pour génocide

    En savoir plus

  • Journée sanglante à Gaza en dépit d’une courte trêve humanitaire

    En savoir plus

  • Otages : la France, premier banquier des djihadistes d’Al-Qaïda

    En savoir plus

  • Moscou répond aux sanctions en menaçant l’UE et les États-Unis

    En savoir plus

  • En Chine, un scandale alimentaire chasse l’autre

    En savoir plus

  • Lille s'impose à Zurich et entrevoit la qualification pour les barrages

    En savoir plus

  • Nigeria : nouvel attentat-suicide perpétré par une femme à Kano

    En savoir plus

  • Ebola : "Les personnes traitées rapidement peuvent en guérir"

    En savoir plus

  • Transferts : deux champions du monde français signent en Inde

    En savoir plus

  • Nemmouche inculpé pour “assassinat dans un contexte terroriste”

    En savoir plus

  • Paris évacue des ressortissants français et britanniques de Libye

    En savoir plus

  • Résultats encore décevants pour Nintendo

    En savoir plus

  • Le Hamas diffuse la vidéo d'une opération commando meurtrière en Israël

    En savoir plus

SCIENCES

Pékin accuse Google de diffuser des contenus pornographiques

Vidéo par Marina BERTSCH

Texte par Dépêche

Dernière modification : 25/06/2009

Google a de nouveau maille à partir avec les autorités chinoises. Par la voix du porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Pékin a accusé le célèbre moteur de recherche d'enfreindre les lois antipornographiques du pays.

AFP - La Chine a de nouveau accusé jeudi Google de violer les lois chinoises anti-pornographie quelques heures après que le site en anglais du moteur de recherches eut été temporairement inaccessible dans le pays.
   
"Nous avons constaté que Google a diffusé beaucoup de contenus pornographiques ce qui viole sérieusement les lois et règlements chinois", a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Qin Gang lors d'un point presse.
   
"Google est une entreprise internet fournissant des services en Chine et devrait observer strictement les lois et règlements chinois", a-t-il ajouté, tout en indiquant ne pas avoir de "détails" sur l'interruption" des services en anglais du moteur de rechercher mercredi soir.
   
Le principal site en anglais de recherches Google a été inaccessible pendant plus de deux heures en Chine mercredi soir mais pas les pages chinoises du moteur de recherches, Google.cn, a rapporté jeudi le China Daily.
   
"Google a reçu des plaintes d'usagers sur l'inaccessibilité de google.com. Mais nous n'avons pas d'autre commentaire à faire", a indiqué à l'AFP une responsable de la société de relations publiques représentant Google, en requérant l'anonymat.
   
L'interruption de google.com a aussi coupé tout accès à gmail, le service de courrier électronique de Google.
   
La semaine dernière, la Chine avait suspendu certains services du moteur de recherches de Google, l'accusant de ne pas avoir installé les filtres de blocage de la pornographie exigés par la loi chinoise.
   
Google Chine a promis qu'il allait "s'efforcer de nettoyer les contenus vulgaires".
   
Qin Gang a pris note de cet engagement.
   
"Nous espérons que ce problème sera résolu dès que possible", a-t-il dit jeudi.
   
Cette affaire intervient alors que le gouvernement chinois a décidé que tous les ordinateurs vendus en Chine à partir du 1er juillet devraient être dotés d'un logiciel anti-pornographie, suscitant de vives inquiétudes dans le pays et à l'étranger.
   
Début janvier, la Chine, qui compte le plus grand nombre d'internautes au monde (300 millions), a lancé une nouvelle campagne pour lutter contre "la vulgarité et la pollution morale" sur l'internet.
   
La Chine est régulièrement critiquée par les organisations des droits de l'Homme pour sa censure de l'internet.
   
 

Première publication : 25/06/2009

COMMENTAIRE(S)