Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Au Burundi, le leader de l'opposition, qui avait appelé au boycott, élu vice-président de l'assemblée

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Calais: la porte mortelle vers "l'Eldorado"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Faut-il copier la Silicon Valley ?

En savoir plus

FOCUS

Au Bangladesh, les assassinats de libres-penseurs se multiplient

En savoir plus

L'ENTRETIEN

François Morin : "28 banques ont la capacité de déstabiliser le système monétaire et financier mondial"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Gaza, Baalbeck, Tombouctou... La résistance par l’art

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

États-Unis : nouvelle controverse sur le port d'armes, après plusieurs tueries

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

#CecilTheLion : le chasseur devient la proie

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

EDF va prendre le contrôle des réacteurs nucléaires d’Areva

En savoir plus

Moyen-Orient

Troisième anniversaire de la capture du soldat israélien Shalit

Texte par Dépêche

Dernière modification : 25/06/2009

Cela fait trois ans ce jeudi que le soldat Gilad Shalit a été enlevé. Mercredi, le président français Nicolas Sarkozy a dit au Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou être prêt à "toute initiative utile pour aider" à sa libération.

AFP - Nicolas Sarkozy s'est déclaré prêt à "toute initiative utile pour aider" à la libération du franco-israélien Gilad Shalit, otage à Gaza depuis trois ans, lors d'un entretien à l'Elysée avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, selon un communiqué de la présidence.

"Le chef de l'Etat a évoqué la situation de notre compatriote Gilad Shalit, retenu en otage désormais depuis 3 ans à Gaza, et dont la libération constitue une priorité pour la France", affirme la présidence.

M. Sarkozy "a fait part de la totale disponibilité de la France à prendre de nouveau toute initiative utile pour aider à cette libération", ajoute-t-on de même source.

La situation de Gilad Shalit "est tout à fait inacceptable. Il n'a pas eu depuis trois ans maintenant le moindre contact avec ses proches, avec sa famille. Il est détenu dans un trou noir, dans une cellule quelque part, nous ne savons même pas où", a affirmé pour sa part à la presse M. Netanyahu, à l'issue de son entretien avec le président Sarkozy.

"Même ses droits les plus fondamentaux ont été bafoués. Il n'a pas reçu la visite de la Croix rouge ou de représentants d'organisations humanitaires", a-t-il ajouté.

Gilad Shalit, un Franco-Israélien âgé de 22 ans, a été enlevé le 25 juin 2006 alors qu'il était caporal de l'armée israélienne, lors d'une opération menée par un commando palestinien dans le sud d'Israël, à la lisière de la bande de Gaza.
 

Première publication : 25/06/2009

COMMENTAIRE(S)