Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Cinéma : "Félicité", portrait d'une guerrière du quotidien à Kinshasa

En savoir plus

FACE À FACE

Valls votera Macron : le ralliement de trop pour "En Marche" ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Trump contre la planète"

En savoir plus

FOCUS

Italie : la maire populiste de Rome, Virginia Raggi, à l'épreuve du pouvoir

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Amis Britanniques, vous nous manquez déjà. Ou pas"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Daily Mail traite le Brexit par-dessus la jambe

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Richard Ferrand : "Les amours tardives sont rarement désintéressées"

En savoir plus

LE DÉBAT

Conférence annuelle de l'AIPAC : quel avenir pour les relations israélo-américaines ?

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Louis Aliot : "Macron enfile des perles depuis le début de la campagne"

En savoir plus

Economie

Gazprom signe un accord d'un milliard de dollars avec la Namibie

Texte par Dépêche

Dernière modification : 26/06/2009

Gazprom a signé, jeudi à Windhoek, un accord d'un milliard de dollars avec la compagnie publique namibienne Namcor. Le géant russe s'engage ainsi à construire une centrale électrique qui bénéficierait à la Namibie et à l'Afrique du Sud.

AFP - Le géant gazier russe Gazprom a signé un accord d'un milliard de dollars (711 millions d'euros) avec la compagnie publique namibienne Namcor pour construire une centrale électrique au gaz, a indiqué vendredi l'entreprise russe.

Selon les termes de l'accord, la Russie construira une centrale électrique pour la Namibie et l'Afrique du Sud, qui lui permettrait d'avoir accès au gisement gazier offshore de Koudou, situé à 140 km des côtes namibiennes.

"Le coût du projet est de 1 à 1,12 milliard de dollars" et comprend la centrale électrique au gaz, un gazoduc et d'autres infrastructures, a déclaré à la presse le patron de Gazprom International, Boris Ivanov.

Selon un communiqué de Gazprom, la grande majorité de la production électrique sera exportée en Afrique du Sud voisine, qui connaît des pénuries d'électricité.

"Le gaz du gisement de Koudou pourrait être utilisé pour la centrale électrique", a-t-il précisé.

M. Medvedev, qui effectuait une tournée en Afrique, et son homologue namibien Hifikepunye Pohamba ont assisté jeudi à la signature de l'accord à Windhoek.

"Un accord a également été signé pour accroître les investissements russes afin de développer et introduire de nouveaux projets à grande échelle dans l'économie namibienne, en particulier dans les domaines minier, pétrolier et énergétique", selon un communiqué conjoint publié vendredi.

 

Première publication : 26/06/2009

COMMENTAIRE(S)