Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gambie : Yahya Jammeh accepte de quitter le pouvoir d'après Barrow

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "On ne doit pas jouer à se faire peur", tempère Maurice Lévy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "Trump est un nouveau Madoff", estime Jacques Attali

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Paul Polman : "Les fruits de la globalisation doivent être distribués de façon plus juste"

En savoir plus

FOCUS

Aux États-Unis, le désarroi et la colère des opposants à Donald Trump

En savoir plus

TECH 24

Satellites : les nouveaux maîtres du ciel

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Enseigner autrement : de nouvelles méthodes pour réinventer l'école

En savoir plus

#ActuElles

Russie : les violences domestiques bientôt dépénalisées ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sabrina Ouazani, le cinéma avec le sourire

En savoir plus

Economie

Gazprom signe un accord d'un milliard de dollars avec la Namibie

Texte par Dépêche

Dernière modification : 26/06/2009

Gazprom a signé, jeudi à Windhoek, un accord d'un milliard de dollars avec la compagnie publique namibienne Namcor. Le géant russe s'engage ainsi à construire une centrale électrique qui bénéficierait à la Namibie et à l'Afrique du Sud.

AFP - Le géant gazier russe Gazprom a signé un accord d'un milliard de dollars (711 millions d'euros) avec la compagnie publique namibienne Namcor pour construire une centrale électrique au gaz, a indiqué vendredi l'entreprise russe.

Selon les termes de l'accord, la Russie construira une centrale électrique pour la Namibie et l'Afrique du Sud, qui lui permettrait d'avoir accès au gisement gazier offshore de Koudou, situé à 140 km des côtes namibiennes.

"Le coût du projet est de 1 à 1,12 milliard de dollars" et comprend la centrale électrique au gaz, un gazoduc et d'autres infrastructures, a déclaré à la presse le patron de Gazprom International, Boris Ivanov.

Selon un communiqué de Gazprom, la grande majorité de la production électrique sera exportée en Afrique du Sud voisine, qui connaît des pénuries d'électricité.

"Le gaz du gisement de Koudou pourrait être utilisé pour la centrale électrique", a-t-il précisé.

M. Medvedev, qui effectuait une tournée en Afrique, et son homologue namibien Hifikepunye Pohamba ont assisté jeudi à la signature de l'accord à Windhoek.

"Un accord a également été signé pour accroître les investissements russes afin de développer et introduire de nouveaux projets à grande échelle dans l'économie namibienne, en particulier dans les domaines minier, pétrolier et énergétique", selon un communiqué conjoint publié vendredi.

 

Première publication : 26/06/2009

COMMENTAIRE(S)