Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

James Foley : la victime d'une profession exploitée à ses risques et périls

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

James Foley : "sur la piste de l'égorgeur"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Dette argentine : la réplique de la justice américaine

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Saint-Louis : la mort en 15 secondes

En savoir plus

DÉBAT

Irak : comment lutter contre l'organisation de l'État islamique ?

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile boycotte la vidéo de l'exécution de James Foley

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Nos étoiles contraires", sortez vos mouchoirs !

En savoir plus

FOCUS

La bataille du salaire minimum aux États-Unis

En savoir plus

  • Le "convoi humanitaire" russe est passé en territoire ukrainien

    En savoir plus

  • RD Congo : interrogations après des décès dus à une fièvre hémorragique

    En savoir plus

  • Mélenchon prend du recul mais ne quitte pas la vie politique

    En savoir plus

  • 22 août 1914 : le jour le plus meurtrier de l'histoire de France

    En savoir plus

  • Selon le Pentagone, neutraliser l'EI passe par une intervention en Syrie

    En savoir plus

  • Duel Manaudou-Gilot sur 100 m, point d’orgue de l'Euro-2014 des Bleus

    En savoir plus

  • Vol MH17 : les victimes malaisiennes rapatriées à Kuala Lumpur

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

  • Ebola : les deux Américains traités au sérum ZMapp sont guéris

    En savoir plus

  • Sans surprise, Erdogan choisit Davutoglu au poste de Premier ministre turc

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Brandao suspendu provisoirement après son coup de tête

    En savoir plus

  • Riposte contre l’EI en Irak : "On assiste à un jeu très cynique"

    En savoir plus

  • Ebola : "Moi, je refuse de faire un vol vers Conakry"

    En savoir plus

  • La Tunisie et l'Égypte ferment leurs frontières aériennes avec la Libye

    En savoir plus

  • À Bangui, plusieurs centaines de manifestants réclament le départ des soldats français

    En savoir plus

EUROPE

L'Iran au cœur de la réunion des ministres des Affaires étrangères

Texte par Dépêche

Dernière modification : 26/06/2009

Selon un diplomate, les ministres des Affaires étrangères du G8, réunis à Trieste, devraient condamner les violences qui déchirent l'Iran depuis les élections contestées du 12 juin qui ont maintenu Mahmoud Ahmadinejad au pouvoir.

REUTERS - Les ministres des affaires étrangères du G8, réunis à Trieste, sont divisés sur la réponse à donner à l'Iran, les pays occidentaux prônant une ferme condamnation des violences post-électorales tandis que la Russie est plus réservée.
 
"Nous travaillons sur un texte qui devrait condamner les violences et leur répression, et souligner dans le même temps que les questions de procédures électorales sont une affaire (intérieure) iranienne", a déclaré Franco Frattini, ministre italien des Affaires étrangères.
 
Une vingtaine de personnes ont été tuées lors des manifestations qui ont suivi la réélection contestée, le 12 juin, de l'ultraconservateur Mahmoud Ahmadinejad.
 
"Nous (la communauté internationale) ne pouvons pas recompter les suffrages", a averti Franco Frattini.

La déclaration commune devra prendre en compte les réserves de Moscou, qui considère toutes les questions liées au scrutin comme une affaire iranienne intérieure.
 
"Personne n'est disposé à condamner le processus électoral, parce que c'est un exercice démocratique", a déclaré le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov.
 
Bernard Kouchner a, comme son homologue italien, appelé de ses voeux l'adoption d'un texte condamnant fermement la répression en Iran.
 
"Un texte est à l'étude et il est discuté car il y a des gens qui ne sont pas partisans de condamner, mais il y a la nécessité de produire ce soir à Trieste un texte ferme et nous le ferons", a-t-il promis de Paris.
 
Le G8, a déclaré le porte-parole du ministère italien des affaires étrangères Maurizio Massari, exprimera sa préoccupation sur le programme nucléaire iranien tout en ayant la volonté de "maintenir autant que possible un climat de dialogue".
 
"L'isolement est la mauvaise approche (...) L'engagement est le mot-clé", a affirmé Sergueï Lavrov.
 
L'Iran a décliné l'invitation de l'Italie de se joindre à la réunion du G8 à Trieste, qui doit durer jusqu'à samedi en l'absence de l'Américaine Hillary Clinton, qui se remet d'une fracture accidentelle du coude.

Première publication : 26/06/2009

COMMENTAIRE(S)