Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Noël : les jouets connectés au pied du sapin

En savoir plus

SUR LE NET

Le rapprochement avec Cuba divise la Toile américaine

En savoir plus

REPORTERS

Argentine : le bilan Kirchner

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les "MarocLeaks" inquiètent le pouvoir marocain

En savoir plus

#ActuElles

Jouets sexistes : le marketing des fabricants en cause

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Joyeux Noël... laïc !

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Cuba - États-Unis : la fin de la guerre froide ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La Grèce fait trembler les marchés

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La personnalité tourmentée de "Mr. Turner"

En savoir plus

Amériques

Obama rejette la demande d'excuses du président iranien

Vidéo par Carlotta RANIERI

Texte par Dépêche

Dernière modification : 26/06/2009

Lors d'une conférence de presse commune avec Angela Merkel, Barack Obama a déclaré ne pas prendre "au sérieux" la demande d'excuses formulée par Mahmoud Ahmadinejad qui accuse son homologue américain d'ingérence.

AFP - Le président américain Barack Obama a déclaré vendredi qu'il ne prenait pas "au sérieux" les demandes d'excuses de son homologue iranien Ahmed Ahmadinejad.

"Je ne prends pas les déclarations de M. Ahmadinejad au sérieux à propos des excuses (demandées par le président iranien), concernant en particulier le fait que les Etats-Unis se seraient écartés (de leur objectif) de ne pas s'ingérer dans le processus électoral en Iran", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse commune avec la chancelière allemande Angela Merkel.

"Je suggèrerais que M. Ahmadinejad réfléchisse avec attention aux obligations qu'il a envers son peuple", a-t-il ajouté.

La Maison Blanche a rejeté jeudi les accusations d'ingérence lancées le même jour par le président iranien, estimant que ce dernier cherchait à mettre les Etats-Unis au coeur de la crise politique qui a succédé à l'élection présidentielle.

M. Ahmadinejad a demandé jeudi au président américain de cesser de "s'ingérer" dans les affaires de l'Iran, a indiqué l'agence de presse Fars.

"J'espère que vous (M. Obama) éviterez de vous ingérer dans les affaires de l'Iran et exprimerez des regrets de manière à ce que le peuple iranien en soit informé", a-t-il dit.

Première publication : 26/06/2009

COMMENTAIRE(S)