Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Cannes 2017 : Costa-Gavras, le cinema engagé sur la Croisette

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La Toile émue après l'attentat contre des Coptes en Egypte

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Hommage à Jean-Karim Fall : la rédaction de France 24 en deuil

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Tournée diplomatique de Trump: des débuts réussis ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentat à Manchester : 22 morts, le groupe EI revendique l'attaque

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cannes 2017 : Nicole Kidman, reine de la Croisette

En savoir plus

#ActuElles

Au Pakistan, des centres pour protéger les femmes des violences domestiques

En savoir plus

TECH 24

Ice Memory : les glaciers rafraîchissent la mémoire de l'humanité

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Les climatosceptiques à la Maison Blanche

En savoir plus

Economie

Qantas annule une commande de 15 Boeing

Texte par Dépêche

Dernière modification : 26/06/2009

La compagnie aérienne australienne Qantas a annulé vendredi une commande de 15 Boeing "Dreamliner" et a reporté la livraison de 15 autres appareils. Cette décision va lui permettre d'économiser 3 milliards de dollars américains.

AFP - La compagnie aérienne australienne Qantas a annoncé vendredi avoir annulé une commande de 15 Boeing "Dreamliner" et obtenu le report de la livraison de 15 autres appareils, en raison de la détérioration de l'environnement économique.

L'annulation de la commande va faire économiser 3 milliards de dollars américains à la compagnie, a indiqué le directeur général de Qantas, Alan Joyce dans un communiqué, précisant que cette annulation n'était pas liée au report du vol inaugural du Boeing 787 "Dreamliner".

Selon le communiqué, Qantas et Boeing ont également convenu de reporter la livraison de 15 autres Boeing 787.

Qantas avait annoncé en décembre 2005 la commande de 15 Boeing "Dreamliner", avion sur lequel l'avionneur américain a fait un énorme pari commercial mais qui a déjà pris près de deux ans de retard.

Première publication : 26/06/2009

COMMENTAIRE(S)