Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Teddy Riner : "Je suis allé chercher ma deuxième médaille d’or avec les tripes"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Rio c'est parti, Lille c'est fini !

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Mort d'Adama Traore : la troisième autopsie n'aura pas lieu

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Burkini : le Conseil d'état tranche, le débat politique continue

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

L'offensive turque en Syrie - Arrêté anti-burkini suspendu

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Les secrets de l'Hôtel des Invalides

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Fiscalité, épargne, travail : les promesses économiques du candidat Sarkozy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Le patriotisme économique prôné par Montebourg peut-il fonctionner ?

En savoir plus

FOCUS

Présidentielle au Gabon : bataille électorale à Port-Gentil

En savoir plus

Economie

Qantas annule une commande de 15 Boeing

Texte par Dépêche

Dernière modification : 26/06/2009

La compagnie aérienne australienne Qantas a annulé vendredi une commande de 15 Boeing "Dreamliner" et a reporté la livraison de 15 autres appareils. Cette décision va lui permettre d'économiser 3 milliards de dollars américains.

AFP - La compagnie aérienne australienne Qantas a annoncé vendredi avoir annulé une commande de 15 Boeing "Dreamliner" et obtenu le report de la livraison de 15 autres appareils, en raison de la détérioration de l'environnement économique.

L'annulation de la commande va faire économiser 3 milliards de dollars américains à la compagnie, a indiqué le directeur général de Qantas, Alan Joyce dans un communiqué, précisant que cette annulation n'était pas liée au report du vol inaugural du Boeing 787 "Dreamliner".

Selon le communiqué, Qantas et Boeing ont également convenu de reporter la livraison de 15 autres Boeing 787.

Qantas avait annoncé en décembre 2005 la commande de 15 Boeing "Dreamliner", avion sur lequel l'avionneur américain a fait un énorme pari commercial mais qui a déjà pris près de deux ans de retard.

Première publication : 26/06/2009

COMMENTAIRE(S)