Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Cuba-USA : un jour historique"

En savoir plus

DÉBAT

États-Unis - Cuba : un tournant historique (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

États-Unis - Cuba : un tournant historique

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

États-Unis, Cuba: "Somos todos americanos"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

De plus en plus de réfugiés affluent au Niger

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Le dalaï-lama vante le "réalisme" du président chinois Xi Jinping

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Eau argentée" : la guerre en Syrie au cinéma

En savoir plus

FOCUS

Grands lacs : LRA, une guérilla affaiblie mais toujours menaçante

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Sanctions occidentales : "La Russie sortira renforcée", assure Lavrov

En savoir plus

Economie

Tout-images sur l'actualité économique de la semaine

Vidéo par Axelle SIMON

Texte par Axelle SIMON

Dernière modification : 24/10/2009

Optimiste mais prudente, l'OCDE a rendu public cette semaine ses prévisions de croissance : un début de reprise peut-être attendu dans le monde pour 2010. ce n'est pas le cas pour le chômage et les déficits publics, qui continueront à exploser.

 

 

L'image économique de la semaine pourrait être celle du premier Airbus "Made in China". Le premier avion A 320 a été assemblé dans l'usine Airbus de Tianjin, à l'Est de Pékin. Un enjeu considérable pour le constructeur européen qui voit s'ouvrir devant lui l'immense marché chinois. Au risque de quelques transferts de technologies.

 

Cette semaine est placée sous le signe des prévisions économiques de l'Organisation de Coopération et de Développement économiques (OCDE), publiés mardi. L'organisation a revu ses prévisions de croissance favorablement. Seule l'Europe erstera un peu à l'écart de la reprise en 2010. Plus inquiétants sont les chiffres du chômage, qui exploseront, même en 2010.

 

La semaine financière est marquée aussi par le programme de prêt lancé par la Banque Centrale Européenne, à hauteur de 442 milliards d'euros. Par cette opération, l'institution de Francfort permettrait à quelques 1.120 banques de la zone euro de se refinancer au taux  de 1%.

 

Enfin, Washington et Bruxelles ont lancé une procédure devant l'Organisation Mondiale du Commerce. Sur le banc des accusés, la Chine, qui réduirait illégalement ses propres exportations de matières premières, pour influencer leurs cours et favoriser ses entreprises nationales.


 

 

 

Pour visionner le tout-images, cliquer sur la vidéo.

 

 

 

Première publication : 26/06/2009

COMMENTAIRE(S)