Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Quelle diplomatie économique pour la France ? Avec Hubert Védrine et Pascal Lamy

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée : cohue meurtrière lors d'un concert à Conakry

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Crash du vol AH5017 : Hommage à 2 cinéastes disparus

En savoir plus

FOCUS

Birmanie : la transition démocratique piétine

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les people et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Matshidiso Moeti, ancienne Directrice régionale adjointe de l'OMS pour l'Afrique

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

L'Argentine poussée vers le défaut de paiement

En savoir plus

SUR LE NET

Chine : de faux profils Twitter démasqués

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les cachotteries de Poutine et Merkel"

En savoir plus

  • Un rassemblement pro-israélien organisé ce jeudi à Paris

    En savoir plus

  • Carte : l’opération Barkhane de l’armée française au Sahel

    En savoir plus

  • Gaza : un responsable de l'ONU fond en larmes en direct

    En savoir plus

  • Ils ont fait plier l'Argentine : qui sont ces fonds "vautours" ?

    En savoir plus

  • Ebola : état d'urgence au Sierra Leone, l'inquiétude grandit dans le monde

    En savoir plus

  • La dissolution de la Ligue de défense juive à l’étude

    En savoir plus

  • Israël mobilise de nouveaux réservistes et obtient des munitions américaines

    En savoir plus

  • Avec "Lucy", Luc Besson domine le box-office américain

    En savoir plus

  • MH17 : les enquêteurs de l'OSCE accèdent au site du crash

    En savoir plus

  • Vidéo : reportage au cœur des tunnels creusés par le Hamas à Gaza

    En savoir plus

  • La clôture frontalière, nouvelle pomme de discorde entre le Maroc et l’Algérie

    En savoir plus

  • Moscou condamné à verser 1,86 milliard d'euros aux ex-actionnaires de Ioukos

    En savoir plus

  • Karim Wade, le fils de l'ex-président, jugé à Dakar pour "enrichissement illicite"

    En savoir plus

  • Mort de Paul Jean-Ortiz, conseiller diplomatique de François Hollande

    En savoir plus

  • BNP Paribas subit une perte record après l'amende américaine

    En savoir plus

  • Glissement de terrain meurtrier dans l'ouest de l'Inde

    En savoir plus

  • "Accuser la Serbie du déclenchement de la guerre est absurde"

    En savoir plus

  • Les deux derniers plus hauts responsables khmers rouges jugés pour génocide

    En savoir plus

FRANCE

La "Gay Pride" célèbre les 40 ans des émeutes de Stonewall

Vidéo par Guillaume COUDERC

Texte par Dépêche

Dernière modification : 27/06/2009

La huitième Marche des fiertés lesbiennes, gay, bi et "trans" organisée ce samedi, à Paris, commémore le quarantième anniversaire d'un événement considéré comme une étape clé de l'émancipation de la communauté homosexuelle.

AFP - La 8e Marche des fiertés lesbiennes, gay, bi et transsexuelles, la "Gay Pride" française, reviendra samedi à Paris sur quarante ans de lutte pour la reconnaissance et les droits de ces personnes qui réclament "l'égalité réelle".

Après le succès de 2008 (700.000 personnes selon les organisateurs, 500.000 selon la police), l'Interassociative lesbienne, gay, bi et transsexuelle (Inter LGBT, 60 associations) espère rassembler autour du slogan "1969-2009 : fier(e)s de nos luttes, à quand l'égalité réelle?".

"Après avoir axé nos efforts sur l'exigence d'égalité des droits à obtenir, et même si l'égalité juridique reste à achever, nous voulons conquérir l'égalité réelle, plus difficile à atteindre, celle du droit à être soi-même sans crainte, sans honte", écrit Philippe Castel, porte-parole de l'Inter LGBT dans le magazine Têtu, partenaire de la Marche.

La Marche partira à 14H00 de la place Montparnasse pour gagner celle de la Bastille. Elle a lieu le 27 juin, quarante ans après exactement un événement fondateur dans l'histoire collective des "LGBT": les émeutes de Stonewall, à New-York.

Dans la nuit du 27 au 28 juin 1969, dans un bar homosexuel de Greenwich Village, le Stonewall Inn, une émeute éclatait entre la police et la clientèle, qui allait durer cinq jours. Ces émeutes et la manifestation déclenchée, sorte d'ancêtre de ce que seront les Gay Pride, marquent une étape clé dans l'émancipation des homosexuels, lesbiennes et transsexuels.

En France, la première marche aura lieu le 4 avril 1981, vite suivie de la dépénalisation de l'homosexualité en août 1982.

Outre les trois minutes de silence lors de la manifestation pour rappeler l'importance de la lutte contre le sida (2.300 nouvelles contaminations chez les homosexuels en 2008 soit 33 % du total), l'édition 2009 est marquée par la présence de la chanteuse et actrice américaine Liza Minnelli, révélée vendredi par le site d'information gay et lesbien Yagg.com, et deux initiatives.

Quelque 400 établissements, des Galeries Lafayette aux restaurants Cojean et Costes comme des boulangeries et supérettes de quartier, porteront dès vendredi un pastiche de panneau de sens interdit frappé de l'inscription "entrée payante" pour demander aux clients de verser une contribution à l'"International Lesbian and Gay Association" (ILGA) qui regroupe 600 organisations dans 110 pays et représente les LGBT à l'Onu.

Cinq courts métrages contre l'homophobie, sélectionnés par un jury présidé par André Téchiné, seront diffusés vendredi sur Canal +, puis sur les chaînes du groupe ainsi que dans le réseau des cinémas Utopia.

Plusieurs organisations et personnalités ont annoncé leur intention de défiler: Amnesty International, Act Up-Paris, CFDT, le collectif "Démocratie et courage" regroupant notamment l'Union nationale lycéenne et l'UNEF, et le délégué interministériel pour l'égalité des chances des Français d'Outre-mer Patrick Karam.

Première publication : 27/06/2009

COMMENTAIRE(S)