Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REPORTERS

Argentine : le bilan Kirchner

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les "MarocLeaks" inquiètent le pouvoir marocain

En savoir plus

#ActuElles

Jouets sexistes : le marketing des fabricants en cause

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Joyeux Noël... laïc !

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Cuba - États-Unis : la fin de la guerre froide ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La Grèce fait trembler les marchés

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La personnalité tourmentée de "Mr. Turner"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : colère à Peshawar lors des funérailles des écoliers assassinés

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

François Hollande, un recentrage à gauche ?

En savoir plus

FRANCE

Le Brésil cesse les recherches en mer des corps et des débris

Texte par Dépêche

Dernière modification : 27/06/2009

Près d'un mois après l'accident du vol AF447 d'Air France, le Brésil a décidé, vendredi, d'arrêter les recherches en mer des corps et des débris de l'avion, estimant que rien de signifiant ne pourrait plus être trouvé.

AFP - La Marine et la Force aérienne brésiliennes ont annoncé vendredi qu'elles mettaient fin aux recherches des corps et débris du vol AF447 d'Air France qui s'est abîmé en mer entre Rio et Paris dans la nuit du 31 mai au 1er juin avec 228 personnes à bord, estimant que ce qui pourrait encore être trouvé en mer était "insignifiant".

"Aucun corps n'a été découvert depuis neuf jours", a justifié le lieutenant-colonel Henry Munhoz au cours d'une conférence de presse à Recife (nord-est).

Les opérations, menées avec l'aide de navires français et d'avions espagnols et américains ont permis de repêcher 51 corps parmi les 228 victimes de l'Airbus A330 d'Air France appartenant à 32 nationalités.

La raison de l'accident est encore indéterminée.

Le Bureau d'Enquêtes et d'Analyses (BEA), chargé de l'enquête technique sur la disparition de l'Airbus, a annoncé jeudi qu'il présenterait un "premier rapport factuel" le jeudi 2 juillet.

Première publication : 27/06/2009

COMMENTAIRE(S)