Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Hollande solidaire avec Netanyahou

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Gérard Mestrallet, président de Paris Europlace et PDG de GDF Suez

En savoir plus

SUR LE NET

Mondial 2014 : le match Allemagne-Brésil inspire le Net

En savoir plus

FOCUS

Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Littérature , histoire et pouvoir

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Frédéric Tissot, ancien consul général de France à Erbil

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

  • Ces missiles que le Hamas utilise pour "terroriser" Israël

    En savoir plus

  • Obama face à la "crise humanitaire" des mineurs clandestins au Texas

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne avance vers Donetsk, toujours aux mains des pro-russes

    En savoir plus

  • Lancement de la “première application de télékinésie pour Google Glass"

    En savoir plus

  • Allemagne : le chef des services secrets américains expulsé

    En savoir plus

  • Un raid israélien tue neuf spectateurs de la demi-finale du Mondial à Gaza

    En savoir plus

  • Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

    En savoir plus

  • Le conflit israélo-palestinien change le sens de l'application Yo

    En savoir plus

  • Vidéo : ramadan sous tension pour les musulmans de Pékin

    En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • Un concours lancé en Suisse pour dépoussiérer l'hymne national

    En savoir plus

  • "Gaza est sur le fil du rasoir", l’ONU appelle à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Lunettes danoises de François Hollande : les opticiens français voient rouge

    En savoir plus

  • Chikungunya aux Antilles : "une épidémie majeure" pour Marisol Touraine

    En savoir plus

  • "Le gouvernement de Netanyahou instrumentalise l’assassinat des trois Israéliens"

    En savoir plus

Culture

L'hypothèse d'un acte criminel écartée, selon le médecin légiste

©

Vidéo par Gwladys SAVERY

Texte par Dépêche

Dernière modification : 27/06/2009

Le médecin légiste de Los Angeles a déclaré vendredi que selon l'autopsie du corps de Michael Jackson, la mort de la star n'était pas le résultat d'un crime. D'autres tests doivent encore être menés dans les prochaines semaines.

AFP - La mort du chanteur Michael Jackson n'est pas le résultat d'un crime, a affirmé vendredi un porte-parole de l'institut médico-légal de Los Angeles après une autopsie du corps du "roi de la pop", dont les résultats finaux sont prévus dans "quatre à six semaines".

Ces résultats seront publiés après que des analyses toxicologiques auront été conduites, a précisé le porte-parole, Craig Harvey, lors d'une conférence de presse.


Mais il a affirmé que les médecins ayant examiné le corps de Jackson n'avaient pas détecté de "traumatisme" ni de signes d'une action criminelle.

Le verdict sur "la cause de la mort a été retardé. Cela veut dire que le légiste a demandé que d'autres analyses (soient effectuées), comme la toxicologie et d'autres tests. Nous nous attendons à ce que ces tests prennent environ quatre à six semaines", a déclaré M. Harvey.

"A ce moment là, une fois que ces tests auront été effectués, nous nous attendons à pouvoir donner un résultat final sur ce qui a provoqué la mort" de Michael Jackson, dont le décès a été constaté jeudi après-midi dans un hôpital de Los Angeles (Californie, ouest) où le "roi de la pop" avait été admis en urgence.

"Il n'y avait aucun signe de traumatisme extérieur ou d'indice montrant qu'un crime avait été commis sur le corps de M. Jackson", a insisté M. Harvey.

Jeudi, le frère de la star, Jermaine, avait évoqué un "arrêt cardiaque", intervenu, selon la presse américaine, au domicile de Jackson à Holmby Hills, un quartier riche de Los Angeles où il louait un manoir depuis janvier.

 

Première publication : 27/06/2009

Comments

COMMENTAIRE(S)