Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le référendum écossais, sujet sensible pour les médias britanniques

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : s'allier avec l'Iran ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée-Bissau : le président Vaz limoge le chef de l'armée

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : la force de l'ONU prend le relais de la force africaine

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Vote de confiance : une victoire à l'arrachée pour Manuel Valls ?

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Une coalition internationale contre les jihadistes

En savoir plus

FOCUS

Référendum en Écosse : le poids des indécis

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Mange tes morts", une plongée dans l’univers des gitans

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Organisation de l’État islamique : la guerre des mots

En savoir plus

  • Ukraine - Russie : Vladimir Poutine a-t-il remporté son bras de fer ?

    En savoir plus

  • Ligue des champions : le PSG neutralisé par l'Ajax

    En savoir plus

  • Une volontaire française de MSF contaminée par Ebola au Liberia

    En savoir plus

  • Une saison en exil pour les footballeurs ukrainiens de Donetsk

    En savoir plus

  • Élections en Tunisie : et revoilà les "amis" de Ben Ali

    En savoir plus

  • Des jihadistes enlèvent un soldat libanais près de la frontière syrienne

    En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Nigeria : au moins dix morts dans une attaque contre une université

    En savoir plus

  • Un rapport dissèque les sommes records mises de côté par les entreprises

    En savoir plus

  • Ebola : l'épidémie pourrait avoir un impact économique "catastrophique"

    En savoir plus

  • Vidéo : l'épidémie d'Ebola menace la Centrafrique

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : six personnes interpellées près de Lyon, des armes saisies

    En savoir plus

  • Vidéo : dernier jour pour mobiliser les indécis sur le référendum en Écosse

    En savoir plus

  • Loi anti-jihad : l’interdiction de sortie du territoire adoptée

    En savoir plus

  • Barack Obama appelle le monde à "agir vite" face à Ebola

    En savoir plus

  • La première tranche de l'impôt sur le revenu bientôt supprimée ?

    En savoir plus

  • Premières élections démocratiques aux îles Fidji depuis 2006

    En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

Culture

Pierre Cardin devrait vendre sa marque à des investisseurs chinois

Texte par Dépêche

Dernière modification : 29/06/2009

Le groupe français Pierre Cardin pourrait passer sous la houlette de plusieurs sociétés chinoises, a affirmé lundi un responsable de la compagnie. Le couturier et industriel français est actuellement en pourparlers pour revendre sa marque.

AFP - Le groupe du couturier et industriel français Pierre Cardin mène actuellement des négociations en vue d'un éventuel rachat de la marque avec plusieurs sociétés, chinoises notamment, a annoncé lundi une responsable de la compagnie en Chine.

"Il y a des discussions. M. Cardin envisage de vendre la marque en Chine et la marque mondiale", a indiqué à l'AFP Fang Fang, directrice de Cardin en Chine.

"Il n'est pas en discussions avec seulement une compagnie. Nous sommes actuellement en discussions avec un certain nombre de parties intéressées, pas nécessairement des sociétés chinoises", a-t-elle ajouté.

Un quotidien du sud de la Chine, le Shenzhen Commercial Daily, a indiqué lundi que la Jiansheng Trading Company, de la province méridionale du Guangdong, avait proposé 200 millions d'euros pour l'acquisition de la marque et qu'elle espérait qu'un accord pourrait être conclu en un mois.

Fang Fang a refusé de confirmer le nom de l'éventuel acheteur chinois mais a précisé qu'une offre conjointe de deux groupes des provinces du Guangdong et du Zhejiang avait été lancée.

"C'est le prix que, selon certaines informations, elles ont offert, d'autres ont proposé des prix plus élevés et des prix plus bas", a-t-elle ajouté.

Elle a expliqué que les sociétés sous licences de Pierre Cardin, certaines existant depuis plus de 20 ans, seraient prioritaires.

La direction de la Jiansheng Trading Company n'était pas joignable.

Des médias nationaux ont indiqué que d'autres compagnies chinoises étaient sur les rangs, dont la Huhao Corporation, de la province du Zhejiang, dans l'est de la Chine.

La couturier Pierre Cardin a mis un pied en Chine dès 1978, devenant l'un des premiers investisseurs étrangers à s'implanter sur ce marché qui lançait à peine ses réformes d'ouverture économique sous la houlette de Deng Xiaoping. La marque est extrêmement connue dans le pays.

"De nombreux Chinois n'ont que trois images de la France", indiquait le Xinmin Daily dans un article sur ces négociations, "la Tour Eiffel, le général De Gaulle et Pierre Cardin".
 

Première publication : 29/06/2009

COMMENTAIRE(S)