Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gambie : Yahya Jammeh accepte de quitter le pouvoir d'après Barrow

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "On ne doit pas jouer à se faire peur", tempère Maurice Lévy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "Trump est un nouveau Madoff", estime Jacques Attali

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Paul Polman : "Les fruits de la globalisation doivent être distribués de façon plus juste"

En savoir plus

FOCUS

Aux États-Unis, le désarroi et la colère des opposants à Donald Trump

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Enseigner autrement : de nouvelles méthodes pour réinventer l'école

En savoir plus

#ActuElles

Russie : les violences domestiques bientôt dépénalisées ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sabrina Ouazani, le cinéma avec le sourire

En savoir plus

BILLET RETOUR

Au Zimbabwe, le spectre de la crise économique plane toujours

En savoir plus

Début de l'enquête de l'ONU sur la mort de Benazir Bhutto

Texte par Dépêche

Dernière modification : 01/07/2009

La commission de l'ONU chargée d'enquêter sur l'assassinat de l'ex-Premier ministre pakistanais Benazir Bhutto commence ses travaux aujourd'hui. Mandatée pour six mois, elle ne sera toutefois pas habilitée à lancer des poursuites judiciaires.

AFP - La commission d'enquête de l'ONU sur l'assassinat de l'ex-Premier ministre pakistanais Benazir Bhutto en 2007 a officiellement entamé mercredi ses travaux, a indiqué un porte-parole onusien.

"Le mandat de six mois de la commission débute aujourd'hui. Elle se rendra au Pakistan, mais les dates ne sont pas encore fixées", a précisé à l'AFP Hiro Ueki, porte-parole de l'ONU au Pakistan.

La commission est chargée "d'enquêter sur les faits et circonstances de l'assassinat", non de déterminer "la responsabilité criminelle des auteurs" qui reste du ressort des seules autorités pakistanaises, selon l'ONU.

Elle remettra son rapport au secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon, qui à son tour le communiquera à Islamabad et au Conseil de sécurité de l'ONU.

L'enquête de l'ONU répond à une requête du gouvernement pakistanais issu des législatives de février 2008, remportées par le parti de Mme Bhutto.

Alors grande figure de l'opposition, Benazir Bhutto a été tuée par un kamikaze qui a ouvert le feu sur elle, la manquant de peu, avant de faire exploser la bombe qu'il portait sur lui, le 27 décembre 2007, dans la banlieue d'Islamabad, en pleine campagne électorale pour les législatives.

Le gouvernement d'alors, du président Pervez Musharraf, avait accusé un chef des talibans pakistanais, Baïtullah Mehsud, lié à Al-Qaïda, d'avoir organisé l'assassinat de Benazir Bhutto, très virulente à l'égard des islamistes.

Mais le mari de Mme Bhutto, Asif Ali Zardari, aujourd'hui président, avait publiquement soupçonné des responsables du pouvoir en place d'avoir.

Selon une enquête de la police criminelle britannique Scotland Yard sollicitée par le président Musharraf, le souffle de l'explosion avait projeté la tête de Benazir Bhutto sur le bord du toit ouvrant de sa voiture.

Première publication : 01/07/2009

COMMENTAIRE(S)