Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Zimbabwe : La fin de l'ère Mugabe

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Zimbabwe : Scène de liesse à Harare après la démission de Robert Mugabe

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Hortefeux : "Si le président prend de bonnes initiatives pour les collectivités, nous le dirons"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"La bataille des sexes" : l’égalité homme-femme en jeu

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : aux États-Unis, le sort incertain des militaires transgenres

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Chancelière ch. partenaire, et plus si affinités"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Le gouvernement américain tente de bloquer la fusion AT&T - Warner Bros

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La chancelière chancelle"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Allemagne : le crépuscule d'Angela Merkel ?

En savoir plus

Début de l'enquête de l'ONU sur la mort de Benazir Bhutto

Texte par Dépêche

Dernière modification : 01/07/2009

La commission de l'ONU chargée d'enquêter sur l'assassinat de l'ex-Premier ministre pakistanais Benazir Bhutto commence ses travaux aujourd'hui. Mandatée pour six mois, elle ne sera toutefois pas habilitée à lancer des poursuites judiciaires.

AFP - La commission d'enquête de l'ONU sur l'assassinat de l'ex-Premier ministre pakistanais Benazir Bhutto en 2007 a officiellement entamé mercredi ses travaux, a indiqué un porte-parole onusien.

"Le mandat de six mois de la commission débute aujourd'hui. Elle se rendra au Pakistan, mais les dates ne sont pas encore fixées", a précisé à l'AFP Hiro Ueki, porte-parole de l'ONU au Pakistan.

La commission est chargée "d'enquêter sur les faits et circonstances de l'assassinat", non de déterminer "la responsabilité criminelle des auteurs" qui reste du ressort des seules autorités pakistanaises, selon l'ONU.

Elle remettra son rapport au secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon, qui à son tour le communiquera à Islamabad et au Conseil de sécurité de l'ONU.

L'enquête de l'ONU répond à une requête du gouvernement pakistanais issu des législatives de février 2008, remportées par le parti de Mme Bhutto.

Alors grande figure de l'opposition, Benazir Bhutto a été tuée par un kamikaze qui a ouvert le feu sur elle, la manquant de peu, avant de faire exploser la bombe qu'il portait sur lui, le 27 décembre 2007, dans la banlieue d'Islamabad, en pleine campagne électorale pour les législatives.

Le gouvernement d'alors, du président Pervez Musharraf, avait accusé un chef des talibans pakistanais, Baïtullah Mehsud, lié à Al-Qaïda, d'avoir organisé l'assassinat de Benazir Bhutto, très virulente à l'égard des islamistes.

Mais le mari de Mme Bhutto, Asif Ali Zardari, aujourd'hui président, avait publiquement soupçonné des responsables du pouvoir en place d'avoir.

Selon une enquête de la police criminelle britannique Scotland Yard sollicitée par le président Musharraf, le souffle de l'explosion avait projeté la tête de Benazir Bhutto sur le bord du toit ouvrant de sa voiture.

Première publication : 01/07/2009

COMMENTAIRE(S)