Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

  • Allemagne – Argentine : suivez la finale en direct

    En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • Gaza : des frappes israéliennes "sans précédent" depuis le début du conflit

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Alejandro Sabella, un "Mister Nobody" au sommet du foot argentin

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Gallopin endosse le premier maillot jaune français

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

EUROPE

Démission inattendue du Premier ministre Ivo Sanader

©

Dernière modification : 01/07/2009

À la surprise générale, le chef du gouvernement croate, Ivo Sanader, a renoncé à toutes activités politiques. Une décision inattendue que certains observateurs expliquent par le blocags des négociations d'adhésion de Zagreb à l'UE.

AFP - Le Premier ministre croate, Ivo Sanader a quitté mercredi d'une manière inattendue la vie politique, alors qu'il était l'un des politiciens les plus populaires du pays et qu'il s'était donné pour mission d'intégrer la Croatie dans l'Union européenne (UE).

Haut de taille, cheveux grisonnants, M. Sanader, 56 ans, s'était imposé comme un dirigeant pro-européen en prenant habilement et solidement le contrôle de son parti conservateur de la Communauté démocratique croate (HDZ), revenu au pouvoir fin 2003 après quatre ans dans l'opposition.

Il était alors devenu Premier ministre avant d'être reconduit à la tête du gouvernement pour un mandat de quatre ans après les élections législatives de 2007.

"J'ai pris la décision de me retirer de la vie politique active et de ne pas présenter ma candidature à la présidence" qui doit avoir lieu à la fin de l'année, a dit mercredi à la presse M. Sanader, qui quitte son poste plus de deux ans avant la fin de son mandat.

Il n'a pas dévoilé les raisons de sa décision mais on peut penser que le blocage depuis décembre, par la Slovénie, en raison d'un différend frontalier bilatéral, des négociations d'adhésion de Zagreb à l'UE, y a contribué.

Sous son mandat, en 2005, la Croatie a entamé les négociations d'adhésion à l'UE avec l'objectif de devenir son 28e membre et a adhéré à l'OTAN début 2009.

Elu président du HDZ en avril 2000, en remplacement de Franjo Tudjman décédé quelques mois auparavant, M. Sanader avait évincé les dirigeants ultra-nationalistes proches de son prédécesseur pour transformer sa formation en un parti moderne conservateur.

Il a tendu la main à la communauté serbe de Croatie, dont les élus ont soutenu son parti au parlement, et a oeuvré avec les institutions internationales au retour des réfugiés serbes ayant fui le pays pendant le conflit serbo-croate de 1991-1995.

Le cabinet qu'il quitte compte pour la première fois depuis la guerre un ministre issu de la minorité serbe.

A ce jour, sur quelque 280.000 réfugiés serbes, quelque 40% ont regagné leurs foyers, selon l'ONU.

Né le 8 juin 1953 à Split (sud), M. Sanader est titulaire d'un doctorat en philosophie de l'Université d'Innsbruck (Autriche). Sous le régime de Franjo Tudjman, il a occupé les postes de secrétaire général de la présidence, de ministre des Sciences et de la Technologie et de vice-ministre des Affaires étrangères.

Ivo Sanader, ancien directeur de théâtre, est l'auteur de nombreuses publications notamment sur l'histoire de la littérature.

Il parle couramment anglais, français, allemand et italien. M. Sanader est marié et père de deux filles adolescentes.
 

Première publication : 01/07/2009

Comments

COMMENTAIRE(S)