Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Ebola : "nous avons devant nous l’une des pires épidémies", dit Douste-Blazy

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les nouveaux road trip

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Le succès du high-tech "made in France"

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Réchauffement climatique : la planète bientôt sous l'eau?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jacob Desvarieux, l'ambassadeur international du Zouk!

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

FOCUS

À la rencontre des étudiants étrangers à Paris

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ioannis Kasoulides, ministre chypriote des Affaires étrangères

En savoir plus

  • À Berlin, Manuel Valls promet des réformes à Angela Merkel

    En savoir plus

  • Le report du projet de Transavia Europe ne suffit pas aux pilotes d'Air France

    En savoir plus

  • Mort d’Albert Ebossé : la JS Kabylie suspendue deux ans par la CAF

    En savoir plus

  • Ebola : sept questions sur le virus

    En savoir plus

  • Hong Kong : les étudiants en grève pour dénoncer la mainmise de Pékin

    En savoir plus

  • Apple bat des records de ventes avec ses nouveaux iPhone

    En savoir plus

  • Vidéo : les villages repris à l'EI portent les stigmates des combats

    En savoir plus

  • Ebola : pourquoi les femmes sont-elles les premières victimes du virus ?

    En savoir plus

  • Préservatifs trop petits : un problème de taille pour les Ougandais

    En savoir plus

  • Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

    En savoir plus

  • Foot européen : le Real cartonne, Manchester United sombre

    En savoir plus

  • Ligue 1 : l’OM vire en tête, Paris cale encore

    En savoir plus

  • Yémen : Sanaa contraint de partager le pouvoir avec la rébellion chiite

    En savoir plus

FRANCE

En France, plan de départ prolongé jusqu'en 2010 chez PSA-Peugeot

Texte par Dépêche

Dernière modification : 01/07/2009

PSA Peugeot Citroën va prolonger jusque fin mars 2010 son "plan de redéploiement des emplois et des compétences", lancé en janvier. ll n'y a en effet eu que 2 530 départs volontaires sur les 3 550 prévus par le constructeur.

AFP - PSA-Peugeot Citroën a enregistré 2.530 départs volontaires sur les 3.550 prévus dans un plan lancé en janvier en France, qui est prolongé jusque fin mars 2010 afin que les ouvriers professionnels et les employés y adhèrent davantage, a indiqué mercredi le constructeur automobile.
   
"Le bilan est tout à fait positif: on a fait grosso modo les départs que nous attendions, et le plan s'est passé très calmement, sereinement", a déclaré à l'AFP le directeur des ressources humaines du groupe, Denis Martin.
   
"Nous allons continuer cette politique jusqu'en mars prochain, ce qui va permettre que toute personne candidate parte avec un projet solide, fiable", a-t-il ajouté.
   
Sur les 2.700 départs souhaités à fin juin dans les effectifs de structure (hors production) sur l'ensemble des sites, sauf Rennes, 2.088 ont été validés.
   
A l'usine de Rennes, confrontée aux mauvaises ventes des voitures de moyenne et haut de gamme et où le plan devait être ouvert initialement jusqu'en décembre, près de 500 départs volontaires sur les 850 programmés dans les effectifs de structure ont été confirmés.
   
En outre, parmi les ouvriers rennais, 450 départs ont eu lieu, qui n'étaient pas initialement dans le plan, et 600 se sont engagés dans une mobilité interne temporaire, notamment vers les usines d'Aulnay (Seine-Saint-Denis) et de Poissy (Yvelines) où sera produite la C3.
   
"Une grosse moitié des départs sont ceux de cadres et techniciens supérieurs. Pour le reste, ce sont des ouvriers professionnels (dédiés à la maintenance, la qualité, les méthodes...) et des employés, en nombre insuffisants car ils sont moins préparés à regarder vers l'extérieur", a relevé M. Martin.
   
Les départs se font principalement pour des congés de reclassement et de conversion (environ 800), des projets personnels (moins de 800), des créations ou reprises d'entreprise (moins de 600) et la retraite (moins de 600). "Il n'y a pas de pré-retraites. Nous avons besoin des seniors et maintenons leur employabilité", a souligné le DRH.
   
En outre, PSA a annoncé dans un communiqué "un objectif de 7.300 jeunes en insertion professionnelle" à l'été 2010, dont 2.000 contrats d'alternance,  2.100 contrats de professionnalisation, 3.000 stagiaires et 200 volontaires internationaux en entreprise.
 

Première publication : 01/07/2009

COMMENTAIRE(S)