Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Loi asile immigration : Gérard Collomb essuie la critique

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Inquiétante disparition de jeunes filles au Nigéria

En savoir plus

LE DÉBAT

Loi asile et immigration : un dossier explosif ? (Partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Loi asile et immigration : un dossier explosif ? (Partie 1)

En savoir plus

FOCUS

Italie : des mesures concrètes pour améliorer l'accueil des demandeurs d'asile

En savoir plus

FACE À FACE

Loi asile et immigration : un texte qui divise la majorité présidentielle

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cinéma : les femmes à l'honneur de la Berlinale

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"D'Alep à la Ghouta, l'histoire se répète"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Le Venezuela a lancé le "petro", sa cryptomonnaie officielle

En savoir plus

Economie

Les ventes de GM reculent de plus de 33 % aux États-Unis

Texte par Dépêche

Dernière modification : 03/07/2009

En dépôt de bilan, le constructeur automobile américain General Motors a annoncé que ses ventes aux États-Unis avaient reculé en juin dernier de 33,6 % par rapport au même mois l'année précédente.

AFP - Le constructeur automobile américain General Motors a annoncé mercredi que ses ventes avaient reculé en juin de 33,6% par rapport au même mois l'année précédente aux Etats-Unis, alors qu'il était en dépôt de bilan.

Ces chiffres sont en fait contrastés, car les ventes au détail ont augmenté de 10% par rapport au mois de mai, selon le constructeur. En revanche les ventes aux loueurs et autres exploitants de flotte ont chuté de 49%.

"La chute des ventes aux exploitants de flotte est la conséquence directe d'une décision stratégique prise par GM de cesser l'activité dans certains usines afin de maîtriser les stocks", a expliqué General Motors.

En revanche, "nous sommes contents de notre performance au détail pour le mois, et cela montre que les consommateurs sont fortement attirés par nos produits", a commenté le responsable des ventes Mark LaNeve, cité dans un communiqué.

Reste que le chiffre global est plus mauvais que ne le prévoyaient les analystes du cabinet Edmunds (-28,9%), et que ne l'avait laissé entendre mardi le PDG Fritz Henderson, en évoquant un recul de 20 à 30% lors de son témoignage devant un tribunal des faillites à New York.

General Motors espérait encore obtenir ce mercredi le feu vert de la Justice à son plan de restructuration. Le "nouveau" GM doit être détenu à 60,8% par l'Etat américain.

Le mois du dépôt de bilan a été marqué par une chute de 74% de la production nord-américaine, à 88.000 véhicules, selon des chiffres provisoires.
 

Première publication : 01/07/2009

COMMENTAIRE(S)