Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Obama: le discours qui fait mouche

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Début du "sommet de la réconciliation" entre le Burkina Faso et la Côte d'Ivoire

En savoir plus

FOCUS

En Inde, des femmes se mobilisent contre l'alcool

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Communication digitale : de l'influence à la propagande

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Gad Elmaleh, le roi de l’humour, vit son rêve américain

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Hillary Clinton, candidate mal aimée

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

JO : les Brésiliens sceptiques, à 8 jours du coup d'envoi

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Ci-gît la démocratie turque"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Anticonstitutionnellement"

En savoir plus

FRANCE

Les causes du crash restent indéterminées

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 02/07/2009

Le Bureau enquête et analyse (BEA) a assuré, jeudi, que l'Airbus qui s'est abîmé en mer le 1er juin n'a pas explosé en vol. Retour sur les circonstances de l'accident avec Cédric Maniez du Syndicat national des pilotes de ligne (SNPL).

Dans cette édition du magazine Focus, FRANCE 24 revient sur l’accident de l'A330 vol Rio-Paris qui s'est abîmé dans l'Atlantique il y a un mois.

 
Le Bureau enquête et analyse (BEA), chargé de l'enquête technique sur l'accident, a annoncé lors de la présentation de son premier rapport, qu'il allait prolonger jusqu'au 10 juillet ses recherches acoustiques des balises des boîtes noires.
 

Léa Salamé revient sur les déclarations du BEA en compagnie de Cédric Maniez, secrétaire général du Syndicat national des pilotes de ligne(SNPL).

 

Première publication : 02/07/2009

COMMENTAIRE(S)