Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gabon : la CPI annonce l'ouverture d'un examen préliminaire

En savoir plus

TECH 24

Sex-tech : les technologies de l'intime

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Maudite courbe : comment faire baisser le chômage en France ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Clinton vs Trump : le match des programmes économiques

En savoir plus

#ActuElles

Laurence Rossignol : "Tout sexisme est insupportable"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses de la Fashion Week parisienne

En savoir plus

FOCUS

Venezuela : État déliquescent et lynchages de rue

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Jean Todt : "Être compétitif, c'est aussi être responsable"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le "Grand jeu" de Céline Minard pour échapper au désordre du monde

En savoir plus

FRANCE

Les causes du crash restent indéterminées

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 02/07/2009

Le Bureau enquête et analyse (BEA) a assuré, jeudi, que l'Airbus qui s'est abîmé en mer le 1er juin n'a pas explosé en vol. Retour sur les circonstances de l'accident avec Cédric Maniez du Syndicat national des pilotes de ligne (SNPL).

Dans cette édition du magazine Focus, FRANCE 24 revient sur l’accident de l'A330 vol Rio-Paris qui s'est abîmé dans l'Atlantique il y a un mois.

 
Le Bureau enquête et analyse (BEA), chargé de l'enquête technique sur l'accident, a annoncé lors de la présentation de son premier rapport, qu'il allait prolonger jusqu'au 10 juillet ses recherches acoustiques des balises des boîtes noires.
 

Léa Salamé revient sur les déclarations du BEA en compagnie de Cédric Maniez, secrétaire général du Syndicat national des pilotes de ligne(SNPL).

 

Première publication : 02/07/2009

COMMENTAIRE(S)