Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • Gaza : des frappes israéliennes "sans précédent" depuis le début du conflit

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Alejandro Sabella, un "Mister Nobody" au sommet du foot argentin

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : le Français Blel Kadri remporte la 8e étape

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

FRANCE

Estrosi s'oppose à un emprunt obligatoire auprès des plus aisés

©

Vidéo par Thibault LIEURADE

Texte par Thibault LIEURADE

Dernière modification : 02/07/2009

À l'instar des autres membres du gouvernement, le ministre de l’Industrie compte sur une partie de l’argent levé par l’emprunt Sarkozy pour financer ses chantiers. Tout en excluant de rendre la souscription obligatoire pour les plus riches.

Les modalités, le montant et l’attribution des sommes collectées par l’emprunt que va lancer l’État auprès des Français seront définis à l’automne. Mais déjà le ministre de l’Industrie, Christian Estrosi, affirme au micro de FRANCE 24 que l’emprunt "ne doit pas intervenir sur des dépenses de fonctionnement, mais sur de l’investissement".
 
Lors de son discours devant les députés et les sénateurs, réunis en Congrès à Versailles le 22 juin dernier, le président Nicolas Sarkozy avait annoncé le lancement d'un emprunt destiné à financer les chantiers du gouvernement.

Selon le nouveau ministre, nommé la semaine dernière à la faveur du remaniement ministériel opéré par l'Elysée, les secteurs économiques visés prioritairement devraient être "la filière auto et énergétique", ainsi que "le développement durable et la croissance verte".
 
Objectif ? "Pouvoir à la sortie de crise mieux rebondir en termes d’innovation, de recherche et développement et se montrer plus puissant que la concurrence internationale."

Christian Estrosi, un proche du président Nicola Sarkozy, colle ainsi à la ligne de Matignon et de l’Elysée, qui ont déjà évoqué la recherche et l'innovation comme quelques-unes des pistes prioritaires.
  
Pas d’emprunt obligatoire pour les plus aisés
 
Autre message clair : il n’y aura pas d’emprunt obligatoire pour les foyers fiscaux les plus aisés. "Nous y sommes opposés. Le Premier ministre a rappelé hier [mercredi] au Parlement qu’il n’en était pas question", a insisté le nouveau ministre de l’Industrie en réponse aux parlementaires de la majorité qui avançaient cette idée.
 
Ces élus, parmi lesquels figurent certains membres de la commission des finances, avancent que l’Etat pourrait emprunter à un taux plus bas uniquement si la souscription est libre. Une mesure qui permettrait, selon eux, de faire des économies au moment du remboursement.

Première publication : 02/07/2009

Comments

COMMENTAIRE(S)