Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ethiopie-Erythrée, une délégation érythréenne ira bientôt à Addis-Abeba

En savoir plus

FOCUS

Japon : l'immigration dans un pays "sans réfugiés"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"A genoux les gars" : une comédie crue et féministe sur le désir et l’interdit

En savoir plus

L’invité du jour

Benoit Cohen : "La double peine pour les migrants, c’est de subir le rejet avant même d’être arrivés"

En savoir plus

FACE À FACE

Conseil franco-allemand : le temps des concessions ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Stoltenberg : "Le sommet de l'Otan permettra de montrer l'unité transatlantique"

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Khaled Diab : le vrai du faux de l'Islam

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Shell et Eni jugés pour corruption au Nigeria

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Erdogan va-t-il desserrer son étau?"

En savoir plus

Asie - pacifique

Le futur patron de l'AIEA dit ne disposer d'aucune preuve contre Téhéran

Texte par Dépêche

Dernière modification : 03/07/2009

S'exprimant pour la première fois depuis son élection à la tête de l'AIEA sur le dossier nucléaire iranien, le Japonais Yukiya Amano a déclaré ne disposer d'aucune "preuve solide" que l'Iran tente d'acquérir l'arme nucléaire.

REUTERS - Le futur directeur général de l'AIEA, Yukiya Amano, a déclaré vendredi ne disposer d'aucune preuve solide que l'Iran tente d'acquérir l'arme nucléaire.

 

"Je ne vois aucune preuve solide de cela dans les documents officiels de l'AIEA", a-t-il dit, s'exprimant directement sur le
sujet du nucléaire iranien pour la première fois depuis son élection, jeudi.

 

"Je ne vais pas être un directeur général 'tendre' ni un directeur général 'dur'", a encore dit Yukiya Amano interrogé par Reuters sur son approche des questions du nucléaire iranien et syrien. Les deux Etats font l'objet d'enquête de l'AIEA.

 

L'actuel directeur de l'agence internationale pour l'énergie atomique, Mohamed El Baradei, avait déclaré le mois dernier à la BBC qu'il avait "la conviction" que l'Iran cherchait à se doter de la capacité de produire des armes atomiques, ne serait-ce que comme "police d'assurance" contre d'éventuelles menaces.

Première publication : 03/07/2009