Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Albert Ebossé : Une contre autopsie du joueur camerounais conclut à un assassinat

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Russie: il ne faut pas pas vendre la peau de l'ours

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Retour à la terre, avec le paysan-philosophe Pierre Rabhi

En savoir plus

POLITIQUE

France : "La principale opposition au gouvernement, c’est le groupe socialiste !"

En savoir plus

POLITIQUE

France : "On est dans une séquence du quinquennat très difficile"

En savoir plus

FOCUS

Journée internationale des migrants : l'Italie confrontée à de plus en plus d'enfants

En savoir plus

FACE À FACE

Discours sur l'immigration : François Hollande à la reconquête de la gauche ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

L'œuvre lumineuse d'Olafur Eliasson éclaire la Fondation Louis Vuitton

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile indienne affiche sa solidarité avec le Pakistan

En savoir plus

Asie - pacifique

Deux soldats américains tués dans l'attaque de leur base

Vidéo par Marion GAUDIN

Texte par Dépêche

Dernière modification : 05/07/2009

Deux soldats américains ont été tués dans l'attaque d'une base militaire américaine située dans le sud-est de l'Afghanistan. Les États-Unis poursuivent leur vaste offensive lancée dans la province du Helmand, l'un des fiefs taliban.

AFP - Des rebelles ont attaqué samedi matin une base militaire du sud-est afghan, tuant deux soldats américains et perdant au moins dix combattants, alors que sept policiers ont été tués dans le sud, selon les autorités afghanes, l'Otan et l'armée américaine.

Cette dernière poursuivait par ailleurs samedi sa vaste opération lancée jeudi contre les talibans dans l'instable province du Helmand (sud), qui n'a pas encore donné lieu à des affrontements majeurs connus, aucun bilan n'ayant été donné bien que les Américains aient fait état d'un "sacré combat" vendredi.

Des centaines de soldats britanniques sont également déployés depuis deux semaines dans la même province, plus au nord. Dans cette région, un attentat suicide à la voiture piégée contre un véhicule d'une compagnie de sécurité privé a tué samedi après-midi un garde et blessant quatre autres dans le district de Gereshk, a indiqué le porte-parole de la province, Daud Ahmadi.

Samedi matin, des rebelles ont fait exploser une bombe devant une base militaire du district de Zerok de la province de Paktika (sud-est), où sont déployés des soldats américains et afghans.

"Deux soldats américains ont été tués et quatre blessés" dans l'explosion, a déclaré à l'AFP un porte-parole militaire américain, Charles Marsh.

L'Isaf a confirmé la mort de deux de ses soldats américains.

Selon le porte-parole provincial Hamidullah Zhwak, les rebelles avaient placé la bombe sous un camion d'essence, qu'ils ont fait exploser devant la base. Ils ont ensuite attaqué la base à l'arme légère, a ajouté le sergent Marsh. Les Américains ont alors sollicité et "reçu de l'appui aérien" de l'Otan, a-t-il ajouté.

Au moins 10 rebelles ont été tués dans le bombardement aérien, et un capturé après, a indiqué l'Isaf dans un communiqué ajoutant que les assaillants avaient utilisé "de nombreuses roquettes et mortiers, dont au moins un au phosphore", en plus de leurs "armes légères et du véhicule piégé".

Le ministère de l'Intérieur estimait de son côté que 22 rebelles ont été tués, le porte-parole provincial avançant lui le chiffre de 32 rebelles morts, ainsi que huit capturés.

Les deux décès américains portent à 89 le nombre de soldats américains tués cette année dans le cadre des opérations en Afghanistan, selon un décompte de l'AFP effectué à partir du site indépendant icasualties.org.

Dans la province de Kandahar (sud), sept policiers afghans ont été tués samedi dans l'explosion d'une bombe au passage de leur véhicule, a annoncé le ministère de l'Intérieur.

Dans le nord du pays, l'explosion d'une autre bombe du même type a tué un civil et blessé un autre dans la province de Jawzjan, selon la même source.

Deux rebelles ont enfin été tués par la bombe qu'ils étaient en train de planter sur une route de la province de Nimroz (sud-ouest), a-t-il ajouté.

Les violences des insurgés afghans ont atteint ces dernières semaines des niveaux jamais égalés depuis la chute des talibans, en particulier dans le sud, l'est et le sud-est du pays, bastions de la rébellion.

Les troupes internationales et afghanes ont ces dernières semaines multiplié les opérations contre les talibans dans ces provinces instables en vue des élections présidentielle et provinciales du 20 août.
 

Première publication : 04/07/2009

COMMENTAIRE(S)