Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Début des audiences de Charles Blé Goudé devant la CPI

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jacques Weber, un colosse du théâtre français

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Papa Wemba, invité du Journal de l'Afrique !

En savoir plus

REPORTERS

Vidéo : elle filme au péril de sa vie à Raqqa, fief de l'EI en Syrie

En savoir plus

FOCUS

Irak : quand la téléréalité confronte des jihadistes de l’EI à leurs victimes

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les sports oubliés dans le vent

En savoir plus

SUR LE NET

Instagram bloqué en Chine

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Diane von Furstenberg : "J'ai vécu l'American dream"

En savoir plus

DÉBAT

Comment lutter contre l'organisation de l'État islamique?

En savoir plus

  • Vidéo : Marine Le Pen voit la diplomatie française comme "un canard sans tête"

    En savoir plus

  • Ebola : l'expérience "désespérée" d'un médecin libérien

    En savoir plus

  • Quinze ans de prison requis contre le leader de Sharia4Belgium

    En savoir plus

  • Hong Kong toujours bloquée, l'exécutif demande la fin des manifestations

    En savoir plus

  • Ligue des champions : le PSG s'attaque au Barça sans Zlatan

    En savoir plus

  • Irak : quand la téléréalité confronte des jihadistes de l’EI à leurs victimes

    En savoir plus

  • À Montpellier, des pluies diluviennes créent la pagaille

    En savoir plus

  • Vidéo : Dohuk, province du Kurdistan submergée par les déplacés irakiens

    En savoir plus

  • Vidéo : les Kurdes de Turquie tentent de rallier Kobani, assiégée par l’EI

    En savoir plus

  • Présidentielle brésilienne : Dilma Rousseff, touchée mais pas coulée

    En savoir plus

  • Diane von Furstenberg : "J'ai vécu l'American dream"

    En savoir plus

  • Seulement 25 % de femmes au Sénat : à qui la faute ?

    En savoir plus

  • La dette française dépasse pour la première fois les 2 000 milliards d'euros

    En savoir plus

  • Référendum en Catalogne : la Cour constitutionnelle suspend le vote

    En savoir plus

  • Sharia4Belgium fait face à la justice pour recrutement de jihadistes

    En savoir plus

  • AIG : l'État américain sur le banc des accusés pour "sauvetage illégal"

    En savoir plus

  • Assassinat d'Hervé Gourdel : le point sur l'enquête en Algérie

    En savoir plus

Culture

Des millions de fans se préparent à faire leurs adieux à la pop star

Vidéo par Marion GAUDIN

Texte par Dépêche

Dernière modification : 06/07/2009

Une loterie en ligne devrait attribuer dimanche les tickets pour la cérémonie d'hommage public qui aura lieu mardi prochain au Staples Center, à Los Angeles. Médias et autorités se préparent à un événement d'envergure mondiale.

AFP - Des centaines de millions de fans se préparent à faire leurs adieux mardi à Michael Jackson, à Los Angeles, lors d'un hommage public dont la retransmission télévisée promet d'attirer devant le petit écran l'ensemble des Etats-Unis et une bonne partie du monde.

Les admirateurs du "roi de la pop", habitués aux excentricités de leur idole de son vivant, ont découvert depuis sa mort que sa famille pouvait aussi réserver des surprises, en faisant souffler le chaud et le froid sur la cérémonie que tous les fans attendaient.

Après avoir laissé dire que la dépouille de l'interprète de "Thriller" serait transportée à Neverland, son ranch californien, pour y être exposée publiquement, provoquant une ruée des fans, le clan Jackson a finalement opté pour la salle multisport Staples Center, à Los Angeles.

 



Une décision qui donne des sueurs froides aux admirateurs de la pop star comme aux autorités locales.

Le Staples Center, propriété du groupe AEG, promoteur des concerts que devait donner Jackson à Londres à partir du 13 juillet, est une "petite" salle de 20.000 places et seuls 11.000 tickets seront distribués. S'y ajouteront 6.500 places pour suivre l'hommage sur écran géant, dans une salle proche, le Nokia Theater.

C'est une loterie en ligne qui doit attribuer, dimanche, les tickets pour la cérémonie, dont on ne sait pas grand chose si ce n'est qu'elle commencera à 10H00 locales (17H00 GMT).

Samedi, à la clôture des inscriptions, 1,6 million de personnes s'étaient enregistrées dans l'espoir de gagner leur précieux sésame.

Dimanche, le producteur de la cérémonie a déclaré au New York Daily News que l'hommage ne serait pas un "show télévisé" et resterait "discret".

"C'est vraiment une cérémonie du souvenir, sans tralala", a-t-il précisé.

Les spectateurs "peuvent s'attendre à voir des personnes qui ont joué un rôle dans (la) vie (de Michael Jackson), qui évoqueront sa mémoire et parleront de l'impact qu'il a eu", a-t-il ajouté.

Les autorités s'inquiètent face à l'afflux prévisible de fans aux alentours de cette salle.

La police de Los Angeles (LAPD) a exhorté les admirateurs de Michael Jackson dépourvus de billets à rester chez eux. Sans ticket d'entrée ou accréditation, "non seulement vous ne serez pas autorisés à entrer mais vous ne serez pas autorisés dans les environs", a prévenu Earl Paysinger, numéro deux du LAPD.

Samedi, un autre responsable du LAPD, interrogé sur CNN, déclarait s'attendre à un événément d'envergure mondiale, le comparant aux funérailles d'Elvis Presley, ayant rassemblé selon lui 75.000 personnes, ou celles de la princesse Diana, qui en avaient attiré 250.000.

Les fans, venus parfois de très loin, affluaient déjà dans la métropole californienne, déposant fleurs, pancartes et ballons devant le Staples Center.

Les organisateurs, par crainte de débordements, ont précisé qu'il n'y aurait ni cortège funèbre ni retransmission de la cérémonie sur des écrans géants en plein air.

En revanche, le signal vidéo de la cérémonie sera gratuitement mis à disposition des télévisions souhaitant la retransmettre, aux Etats-Unis et partout ailleurs.

La popularité de Jackson était telle que l'on peut raisonnablement s'attendre à ce qu'une telle diffusion attire des centaines de millions de personnes devant leur petit écran.

Les funérailles de la princesse Diana, citées par la presse comme un autre exemple de "deuil mondialisé", avaient été suivies en 1997 par 2,5 milliards de téléspectateurs.

Les obsèques de Jackson restent en revanche un mystère, la famille du chanteur n'ayant toujours pas révélé la destination finale de sa dépouille.

Des médias évoquaient une cérémonie privée avant l'hommage public, puis une inhumation au cimetière de Forest Lawn, à Los Angeles.
 

Première publication : 05/07/2009

COMMENTAIRE(S)