Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

  • Allemagne – Argentine : suivez la finale en direct

    En savoir plus

  • Gaza : des frappes israéliennes "sans précédent" depuis le début du conflit

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • Alejandro Sabella, un "Mister Nobody" au sommet du foot argentin

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Gallopin endosse le premier maillot jaune français

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Décès du célèbre chef d’orchestre américain Lorin Maazel

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

Asie - pacifique

Des religieux réformateurs critiquent les résultats du scrutin

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 05/07/2009

Une association iranienne regroupant des enseignants et des chercheurs proches des réformateurs affirme que le Conseil des gardiens de la Constitution ne peut valider le scrutin du 12 juin, en raison de ses prises de position avant le vote.

AFP - Un groupe de religieux réformateurs a protesté contre les résultats de la présidentielle du 12 juin, remportée officiellement par le président sortant Mahmoud Ahmadinejad.

Critiquant la validation des résultats par le Conseil des Gardiens de la constitution, L'Association iranienne des enseignants et des chercheurs de l'école théologique de Qom affirme qu'en raison des prises de position de membres de cet organe en faveur du président Ahmadinejad avant la présidentielle, il "n'a pas le droit de porter un jugement sur les élections", selon un communiqué obtenu par l'AFP.

Le Conseil des Gardiens, qui compte 12 membres, dont le porte-parole du gouvernement Gholamhossein Elham, est chargé de superviser les élections générales et d'en approuver les résultats.

L'association estime que cet organe n'a pas pris en compte "les plaintes et les preuves solides des candidats", en particulier Mir Hossein Moussavi et Mehdi Karoubi, soutenus par les réformateurs, qui ont dénoncé des irrégularités et des fraudes lors de la présidentielle.

Elle critique aussi la répression des manifestations, qui a fait au moins vingt morts, et les multiples arrestations de manifestants mais aussi de politiciens, analystes et journalistes.

"Dans un climat sécuritaire, on a répondu par la violence à la voix pacifique du peuple pour demander justice et malheureusement des dizaines de personnes ont été tuées ou blessées et des centaines d'autres ont été arrêtées illégalement", ajoute le communiqué.

Les religieux réformateurs demandent comment dans ces conditions "on peut accepter la légitimité des élections seulement parce que le Conseil des Gardiens l'a dit ? Et comment peut-on affirmer qu'un gouvernement né après tant d'irrégularité est légitime ?"

L'Association, qui a également demandé la libération des personnes arrêtées, regroupe des religieux réformateurs à Qom, située à 120 kilomètres au sud de Téhéran, qui est la principale ville religieuse du pays.

En revanche l'Association des enseignants de l'école théologique de Qom, qui regroupe les religieux conservateurs, a salué dans un message la réélection du président Ahmadinejad, a rapporté le quotidien gouvernemental Iran.
 

Première publication : 05/07/2009

Comments

COMMENTAIRE(S)