Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Et si la gauche assouplissait les 35 heures?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"J'aime l'entreprise"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

A Gaza, Israël et le Hamas revendiquent la victoire

En savoir plus

DÉBAT

Cessez-le-feu Israël - Hamas : un espoir pour la paix ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls: le Premier ministre en opération séduction

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

La French Touch, avec le chef Thierry Marx et le mathématicien Cédric Villani

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : la famille d'Albert Ebossé pleure le joueur tué en Algérie

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Immigration : 170 corps retrouvés près des côtes libyennes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Coup d’envoi de la 71e Mostra de Venise

En savoir plus

  • Hollande : Assad "n'est pas un partenaire de la lutte contre le terrorisme"

    En savoir plus

  • Contre-offensive des pro-russes à l'Est, Kiev en appelle à l'Otan

    En savoir plus

  • Macron prêt à autoriser "toutes les entreprises" à déroger aux 35 heures

    En savoir plus

  • Le "califat" de Boko Haram : "Un simple coup médiatique"

    En savoir plus

  • La mère de Steven Sotloff implore le "calife" de l’EI d’épargner son fils

    En savoir plus

  • Samuel Eto’o met un terme à sa carrière internationale avec le Cameroun

    En savoir plus

  • Bloquer l'avancée de l'EI, le casse-tête d'Obama

    En savoir plus

  • Coup d’envoi de la 71e Mostra de Venise

    En savoir plus

  • La déclaration d'amour de Valls aux entreprises françaises

    En savoir plus

  • Cessez-le-feu à Gaza : qui d'Israël ou du Hamas sort vainqueur ?

    En savoir plus

  • Macron vs Montebourg : deux styles opposés mais une même politique ?

    En savoir plus

  • Ronaldo, Robben, Neuer : qui sera sacré joueur européen de l'année ?

    En savoir plus

  • Zara retire de la vente une marinière flanquée d'une étoile jaune

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : Christine Lagarde mise en examen pour "négligence"

    En savoir plus

  • France : le chômage atteint un nouveau record en juillet

    En savoir plus

Amériques

Le roi de la pop enterré mardi au cimetière des stars à Los Angeles

Vidéo par Pauline PACCARD

Texte par Dépêche

Dernière modification : 07/07/2009

Michael Jackson sera enterré au cimetière des célébrités de Forest Lawn à Los Angeles, mardi à 17h (GMT+2), soit deux heures avant la commémoration qui se tiendra au Staples Center, annonce la mairie de la ville.

AFP - Des centaines de millions de fans de Michael Jackson se préparaient lundi à dire adieu au "roi de la pop", qui sera enterré mardi à Los Angeles peu avant l'hommage public à sa mémoire, alors que la justice a retiré à sa mère l'administration provisoire de ses biens.
   

La mairie de Los Angeles a annoncé lundi que le "roi de la pop" serait enterré mardi matin à 08H00 locales (15h00 GTM) dans le cimetière de Forest Lawn à Los Angeles, lors d'une cérémonie privée, deux heures avant la cérémonie publique à sa mémoire.
   
Le voile est donc levé sur la dernière demeure de Michael Jackson, après que la famille eut renoncé, selon plusieurs sources de presse, à inhumer le "roi de la pop" dans son ranch californien de Neverland.
   
Selon les sites spécialisés dans le spectacle TMZ.com et Acces Hollywood, Jackson sera inhumé dans un cercueil doré à l'or fin, d'une valeur de 25.000 dollars. Ce modèle, "Le Prométhéen", a été commandé à l'entreprise qui avait fourni le cercueil de James Brown en 2006.
   
La fièvre montait parmi les fans, à la veille des funérailles et de l'hommage public.
   
Les 8.750 élus de la loterie en ligne -- sur 1,6 million d'inscrits -- qui ont gagné deux billets pour la cérémonie, se rendaient en masse, lundi matin, au stade des Dodgers, l'équipe de base-ball de Los Angeles, pour retirer le précieux sésame.
   
Onze mille fans pourront assister à la cérémonie elle-même, au Staples Center de Los Angeles, et 6.500 autres seront invités à la suivre sur écran géant dans la salle voisine di Nolia Theater. Les autres devront se rabattre sur le petit écran... ou tenter leur chance sur internet.
   
Bien que les organisateurs aient demandé aux détenteurs de billets de ne pas les revendre, il était possible lundi d'acquérir des places sur les sites internet de vente aux enchères, l'une d'elles dépassant même les 100.000 dollars.
   
La police de Los Angeles (LAPD), qui craint des débordements, a exhorté les fans sans billet à ne pas faire le déplacement et les organisateurs ont précisé qu'il n'y aurait ni cortège funèbre ni retransmission sur des écrans géants à l'extérieur de la salle.
   
On ignore encore le déroulé officiel de la cérémonie, qui durera 90 minutes, mais selon plusieurs sources de presse, pourraient y participer Aretha Franklin, Stevie Wonder, Jennifer Hudson, Alicia Keys, Mariah Carey, Justin Timberlake, Lionel Richie et Diana Ross.
   
Parmi les invités, figurera aussi Debbie Rowe, l'ex-femme de Michael Jackson et mère de ses deux enfants aînés, dont elle pourrait réclamer la garde.
   
Alors que les fans comptaient les heures, la Cour supérieure de Los Angeles a retiré lundi l'administration provisoire des biens de Michael Jackson à sa mère, Katherine Jackson, pour la confier jusqu'au 3 août à deux exécuteurs testamentaires désignés par le chanteur dans son testament, l'avocat John Branca et le producteur musical John McClain.
   
Les avocats de Katherine Jackson ont tenté d'empêcher cette décision, en évoquant un "conflit d'intérêt" et en contestant le fait que John Branca était encore en contact avec Michael Jackson au moment de sa mort.
   
"Mme Jackson s'inquiète de devoir donner dès maintenant les clés du royaume, elle a l'impression que c'est trop tôt", a plaidé son avocat John Schreiber.
   
Un avocat de M. Branca a de son côté assuré que son client avait récemment été ré-engagé par le chanteur et qu'il était bien connu de la famille.
   
"Ce n'est pas comme si ces gens étaient inconnus de Mme Jackson. Elle sait très bien qui il sont", a fait valoir Paul Hoffman.
   
Des documents adjoints au testament en 2002 évaluaient la fortune du chanteur, à l'époque, à plus de 500 millions de dollars.
   
Le testament de Michael Jackson, daté du 7 juillet 2002, avait révélé que le chanteur avait légué l'intégralité de ses biens au Fonds de la Famille Michael Jackson ("Michael Jackson Family Trust").
   
Le testament ne précisait ni la composition ni les membres de ce fonds. Mais selon des informations de presse, 40% du "Trust" seraient aux mains de Katherine Jackson, 40% reviendraient aux trois enfants du chanteur, et les 20% restants seraient détenus par des oeuvres de bienfaisance.
   
 

Première publication : 06/07/2009

COMMENTAIRE(S)