Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

"Le professeur Rollin se rebiffe"

En savoir plus

FOCUS

Danemark : comment lutter contre la radicalisation des jeunes ?

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Réformer la France : la recette Sarkozy

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Des enfants en cage pour frapper les esprits en Syrie et immersion avec les "fouilleurs" de Côte d'Ivoire

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Poutine veut affirmer la voie russe, quitte à se confronter à l’Occident"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Mali : Bamako espère que les groupes du Nord signeront l'accord de paix

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Ebola : le pire est-il passé ?

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Netanyahou à Washington : une visite controversée

En savoir plus

SUR LE NET

La police de Los Angeles accusée d'avoir tué un sans-abri

En savoir plus

Amériques

Obama attendu à Moscou pour apaiser les tensions avec le Kremlin

Texte par Dépêche

Dernière modification : 06/07/2009

Le président américain Barack Obama est en route pour Moscou, où il devrait conclure un traité sur la limitation des armes nucléaires ainsi qu'un accord sur le transit de matériel militaire américain par le territoire russe.

AFP - Le président américain Barack Obama a quitté dimanche soir Washington pour Moscou où il espère faire avancer un nouveau traité Start sur la limitation des armes nucléaires et un accord sur le transit de matériel militaire américain par le territoire russe.

L'avion présidentiel Air Force One a décollé de la base militaire d'Andrews, dans la banlieue de Washington. L'arrivée de M. Obama à Moscou est prévue à 13H20 (09H20 GMT) lundi.

La visite de M. Obama à Moscou vise à relancer des relations bilatérales qui s'étaient fortement détériorées sous son prédécesseur, George W. Bush.

Le président américain et son homologue russe Dmitri Medvedev devraient annoncer lundi des progrès vers la limitation des armes nucléaires et un accord sur l'Afghanistan, témoignant de la volonté des deux puissances de surmonter les graves querelles récentes.

Première publication : 06/07/2009

COMMENTAIRE(S)