Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle : Le Gabon suspendu à la décision de la Cour Constitutionnelle

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentats aux États-Unis: la peur du terrorisme ravivée (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Mort d'un homme noir tué par la police aux États-Unis: racisme ou dérapage ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Quelle politique mener à l'égard des réfugiés en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget de l'État 2017 : le grand bluff ?

En savoir plus

TECH 24

La dictature des algorithmes

En savoir plus

FOCUS

Adulé ou conspué : Jeremy Corbyn, une figure qui divise le Labour au Royaume-Uni

En savoir plus

#ActuElles

Pénélope Bagieu raconte en BD l'histoire de 15 héroïnes culottées

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Djihad" ou l'art comme rempart à l'extrémisme

En savoir plus

EUROPE

Russes et Américains vont signer un accord préliminaire à Moscou

Vidéo par Cédric MOLLE-LAURENÇON

Texte par Dépêche

Dernière modification : 06/07/2009

À l'occasion du premier voyage de Barack Obama en Russie, les présidents américain et russe devraient signer la première mouture d'un accord de désarmement nucléaire destiné à remplacer les accords Start qui expirent à la fin de l'année.

AFP - La Russie et les Etats-Unis se sont mis d'accord sur une déclaration sur le désarmement nucléaire, qui doit être signée par les présidents russe Dmitri Medvedev et américain Barack Obama lundi à Moscou, rapporte l'agence Interfax.

"Un accord a été trouvé sur le texte de la déclaration", a indiqué une source non identifiée du ministère russe des Affaires étrangères, citée par Interfax, sans autre détail.

La Maison Blanche avait indiqué dimanche compter sur l'annonce d'un accord préalable lundi à Moscou entre les présidents américain et russe, permettant de parvenir avant fin 2009 à un accord final sur la limitation des armes nucléaires et un nouveau traité START.

"Je m'attends à ce qu'on ait une annonce", avait déclaré à Moscou un haut responsable de la Maison Blanche pour les problèmes d'armement, Gary Samore.

Vendredi, le conseiller diplomatique du Kremlin, Sergueï Prikhodko, avait déclaré que les deux chefs d'Etat devaient signer une déclaration contenant des objectifs chiffrés de réduction de leurs arsenaux stratégiques, un des sujets les plus emblématiques des relations bilatérales depuis l'époque de la "détente" dans les années 1970 et 1980.

Ce document définira "les orientations des futures discussions" sur l'accord qui doit remplacer le traité START sur le désarmement nucléaire, qui expire le 5 décembre, avait déclaré M. Prikhodko.

La limitation des armements nucléaires devrait retenir une grande part de l'attention lundi au cours des entretiens entre MM. Medvedev et Obama, destinés plus globalement à restaurer des relations américano-russes sérieusement dégradées sous la présidence de George W. Bush.

Signé quelques mois avant l'effondrement de l'URSS en 1991, START I a conduit à une réduction des arsenaux stratégiques des deux pays de 10.000 à moins de 6.000 têtes nucléaires.

En 2002, Washington et Moscou ont signé le traité SORT qui prévoit de réduire à 1.700-2.200 d'ici à 2012 le nombre des têtes nucléaires déployées et opérationnelles dans les deux pays.

Le 1er avril, MM. Medvedev et Obama sont convenus d'abaisser leurs niveaux d'armements sous les niveaux de SORT.

M. Samore avait souligné que les négociations impliquaient des questions très compliquées. Il a admis que l'une des difficultés résidait dans le projet américain d'installer en Europe les éléments d'une troisième composante du bouclier antimissile des Etats-Unis. Il a répété que cette troisième composante devait parer des menaces balistiques iraniennes.

Première publication : 06/07/2009

COMMENTAIRE(S)