Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Contestation sociale en France : l'impossible concertation ?

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

Dans la peau d'un batelier du Nord

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Le géant américain Starbucks accusé de racisme

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Emmanuel Macron peut-il réformer la Zone euro ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Café en capsules : "L'impact écologique est considérable"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Qui a peur de la dette ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Le succès des monnaies locales

En savoir plus

À L’AFFICHE !

L'Atelier des Lumières offre une vie numérique aux œuvres de Klimt

En savoir plus

TECH 24

La guerre des données : pas de confiance, pas de data !

En savoir plus

FRANCE

L'Assemblée vote l'intégration de la gendarmerie à l'Intérieur

Texte par Dépêche

Dernière modification : 07/07/2009

Les députés ont adopté le projet de loi qui intègre la gendarmerie au ministère de l'Intérieur, au même titre que la police. Une mesure qui suscite l'inquiétude des syndicats de policiers et de gendarmes.

AFP - L'Assemblée nationale a adopté mardi le projet de loi qui place la gendarmerie "sous l'autorité du ministre de l'Intérieur", mesure qui suscite des inquiétudes tant dans la gendarmerie que dans la police.

La majorité (UMP et Nouveau Centre) a voté pour, l'opposition (PS, PCF, Verts) contre.

Le ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux, a réaffirmé qu'il n'était pas question de fusionner la police et la gendarmerie.

La socialiste Françoise Olivier-Coupeau a accusé le gouvernement de "créer des dissensions entre des forces qui cohabitaient harmonieusement sur le terrain".

"Tout est fait pour que les gendarmes n'aient plus que les inconvénients du statut militaire sans en avoir les avantages. De cette façon, le gouvernement espère qu'ils revendiqueront l'harmonisation statutaire", a dénoncé Jean-Jacques Candelier (PCF).

Première publication : 07/07/2009

COMMENTAIRE(S)