Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Côte d'Ivoire : l'eau coule à nouveau des robinets à Bouaké

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Élections anticipées en Turquie : Erdogan est-il toujours l'homme fort du pays ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Devenir Français, mode d'emploi

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

À la découverte du sanctuaire Pélagos en Méditerranée

En savoir plus

TECH 24

Handigamer : le jeu vidéo pour tous

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Présidence Macron : l'avalanche de réformes

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Métamorphoses du monde : le multilatéralisme menacé

En savoir plus

FOCUS

Footballers binationaux : le choix du drapeau

En savoir plus

#ActuElles

Roxanne Varza : "C’est le moment pour les femmes de s’investir dans le numérique"

En savoir plus

Moyen-Orient

Le président Moubarak estime que le soldat israélien Shalit "va bien"

Texte par Dépêche

Dernière modification : 07/07/2009

Lors d'une conférence de presse donnée aux côtés de son homologue israélien Shimon Pérès, le président égyptien, Hosni Moubarak, a affirmé croire que le soldat Gilad Shalit, enlevé il y a trois ans près de Gaza, se portait "bien".

REUTERS - Le président égyptien Hosni Moubarak a déclaré mardi croire que le soldat israélien Gilad Shalit, enlevé il y a trois ans par des activistes palestiniens, allait bien et ajouté espérer une issue proche dans ce dossier.

"Je crois qu'il y a eu des contacts (avec Gilad Shalit) et que le soldat Shalit va bien, et j'espère que dans la période à venir, peut-être, pas à long terme, le problème du soldat Shalit prendra fin", a dit Hosni Moubarak lors d'une conférence de presse aux côtés de son homologue israélien Shimon Peres.

Des médias israéliens ont rapporté la semaine dernière, citant des diplomates occidentaux, que le caporal Gilad Shalit était sur le point d'être transféré en Egypte.

Le Mouvement de la résistance islamique cherche à obtenir la libération de centaines de Palestiniens détenus en Israël en contrepartie de celle du soldat. Ces négociations ont lieu sous l'égide de l'Egypte.

Le ministre israélien de la Défense Ehud Barak a cependant démenti dimanche les informations faisant état d'un accord imminent sur l'échange de prisonniers.
 

Première publication : 07/07/2009