Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Marine Le Pen au Liban : en quête de stature internationale

En savoir plus

FOCUS

Dakota du Nord : les Amérindiens demandent le gel du chantier de l'oléoduc

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Vanessa Wagner, le piano engagé d'une virtuose classique

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

La Grèce de nouveau au menu de l'Eurogroupe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le croque-mort se rebiffe"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Reding : "Si l’Europe ne joue pas, ce sont les autres qui vont nous imposer leurs règles"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

UE-Canada : un traité de libre-échange indispensable ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

La laïcité, une vieille idée très moderne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libye : 6ème anniversaire du début de la Révolution

En savoir plus

Moyen-Orient

Le président Moubarak estime que le soldat israélien Shalit "va bien"

Texte par Dépêche

Dernière modification : 07/07/2009

Lors d'une conférence de presse donnée aux côtés de son homologue israélien Shimon Pérès, le président égyptien, Hosni Moubarak, a affirmé croire que le soldat Gilad Shalit, enlevé il y a trois ans près de Gaza, se portait "bien".

REUTERS - Le président égyptien Hosni Moubarak a déclaré mardi croire que le soldat israélien Gilad Shalit, enlevé il y a trois ans par des activistes palestiniens, allait bien et ajouté espérer une issue proche dans ce dossier.

"Je crois qu'il y a eu des contacts (avec Gilad Shalit) et que le soldat Shalit va bien, et j'espère que dans la période à venir, peut-être, pas à long terme, le problème du soldat Shalit prendra fin", a dit Hosni Moubarak lors d'une conférence de presse aux côtés de son homologue israélien Shimon Peres.

Des médias israéliens ont rapporté la semaine dernière, citant des diplomates occidentaux, que le caporal Gilad Shalit était sur le point d'être transféré en Egypte.

Le Mouvement de la résistance islamique cherche à obtenir la libération de centaines de Palestiniens détenus en Israël en contrepartie de celle du soldat. Ces négociations ont lieu sous l'égide de l'Egypte.

Le ministre israélien de la Défense Ehud Barak a cependant démenti dimanche les informations faisant état d'un accord imminent sur l'échange de prisonniers.
 

Première publication : 07/07/2009

COMMENTAIRE(S)