Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza: les larmes d'un responsable de l'ONU

En savoir plus

DÉBAT

"Fonds vautours" en Argentine : et après le défaut de paiement ?

En savoir plus

DÉBAT

Boko Haram : une menace incontrôlable ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Quelle diplomatie économique pour la France ? Avec Hubert Védrine et Pascal Lamy

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée : cohue meurtrière lors d'un concert à Conakry

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Crash du vol AH5017 : Hommage à 2 cinéastes disparus

En savoir plus

FOCUS

Birmanie : la transition démocratique piétine

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les people et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Matshidiso Moeti, ancienne Directrice régionale adjointe de l'OMS pour l'Afrique

En savoir plus

  • Gaza : début d'une trêve de trois jours, des négociations prévues en Égypte

    En savoir plus

  • Carte : l’opération Barkhane de l’armée française au Sahel

    En savoir plus

  • Lourd bilan après une série d’explosions dues au gaz à Taïwan

    En savoir plus

  • En images : rassemblement pro-Israël à Paris sous haute protection policière

    En savoir plus

  • Devant les juges, Karim Wade se considère "prisonnier politique"

    En savoir plus

  • Free veut racheter T-mobile, poids lourd de la téléphonie américaine

    En savoir plus

  • Ebola : l’OMS débloque 100 millions de dollars

    En savoir plus

  • Gaza : un responsable de l'ONU fond en larmes en direct

    En savoir plus

  • Royaume-Uni : HSBC ferme les comptes de plusieurs clients musulmans

    En savoir plus

  • Ils ont fait plier l'Argentine : qui sont ces fonds "vautours" ?

    En savoir plus

  • La dissolution de la Ligue de défense juive à l’étude

    En savoir plus

  • Israël mobilise de nouveaux réservistes et obtient des munitions américaines

    En savoir plus

  • Avec "Lucy", Luc Besson domine le box-office américain

    En savoir plus

  • MH17 : les enquêteurs de l'OSCE accèdent au site du crash

    En savoir plus

  • Vidéo : reportage au cœur des tunnels creusés par le Hamas à Gaza

    En savoir plus

  • La clôture frontalière, nouvelle pomme de discorde entre le Maroc et l’Algérie

    En savoir plus

  • Moscou condamné à verser 1,86 milliard d'euros aux ex-actionnaires de Ioukos

    En savoir plus

FRANCE

Début des délibérations de la cour dans le procès du "gang des barbares"

Vidéo par FRANCE 3

Texte par Dépêche

Dernière modification : 08/07/2009

Les débats ayant pris fin, magistrats et jurés ont au moins 48 heures pour délibérer dans un lieu tenu secret sur l'issue à donner au procès de Youssouf Fofana et de ses 26 complices, accusés d'avoir torturé à mort Ilan Halimi en 2006.

AFP- La cour d'assises des mineurs de Paris, jugeant Youssouf Fofana et 26 personnes accusées avec lui d'avoir séquestré et torturé à mort le jeune Juif Ilan Halimi en 2006, s'est retirée pour délibérer mercredi peu avant 11H00, après dix semaines de débats à huis clos.
  
Le verdict devrait être rendu vendredi ou samedi après que magistrats et jurés auront arrêté leur décision dans un lieu tenu secret à Paris. La présidente n'a donné aucune indication sur la durée des délibérations, selon une source judiciaire.
  
La peine maximale -- la perpétuité avec 22 ans de sûreté -- a été requise le 30 juin contre Youssouf Fofana, 28 ans, qui a reconnu durant le procès l'assassinat d'Ilan après 24 jours de séquestration. Le jeune Juif, retrouvé agonisant au bord d'une voie ferrée dans l'Essonne, le 13 février 2006, est mort lors de son transfert à l'hôpital.
  
Les 26 autres accusés, dont deux qui étaient mineurs au moment des faits, ont été visés par des réquisitions allant de la prison avec sursis jusqu'à 20 ans pour les deux complices jugés les plus actifs, sans compter deux acquittements.
  
Youssouf Fofana, coutumier des provocations, qui avait refusé mardi que ses deux avocats commis d'office plaident pour lui, a usé de son droit à s'exprimer une dernière fois mercredi pour lancer des propos nébuleux.
  
"Il vaut mieux vivre un jour comme un lion que 100 jours comme un mouton", a-t-il dit, enchaînant ensuite, selon des témoins, avec des paroles en arabe. "Nous n'avons pas de traducteur", l'a interrompu la présidente Nadia Ajjan.
  
"J'ai été un mouton mais je me suis battue comme un lion pendant cette audience de deux mois", a affirmé en écho à Fofana une coaccusée de 22 ans comparaissant libre pour non dénonciation de crime.
  
Selon une source judiciaire, la tonalité générale des derniers mots des accusés, hormis ceux de Fofana, était à "la demande de pardon".
  
"Ce poids-là je l'ai depuis trois ans et je l'aurai toute la vie", a déclaré un des deux accusés "mineurs" contre lequel 15 ans de réclusion ont été requis notamment pour détention arbitraire et acte de barbarie à caractère antisémite.
  
Tenus à l'écart depuis l'ouverture des débats le 29 avril (le huis clos est de droit aux assises des mineurs), les journalistes ont pu accéder à la salle d'audience mercredi matin pour constater le départ de la cour. Le verdict doit être rendu publiquement.
  
Les huit accusés libres, auxquels la loi impose de rester à la disposition de la justice pendant le délibéré, attendront le verdict dans un appartement meublé au sein du palais du justice sous la surveillance des gendarmes.

Première publication : 08/07/2009

COMMENTAIRE(S)