Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • Université d'été du PS : militants désorientés recherchent parti unifié

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Google fait décoller le rêve des drones livreurs

    En savoir plus

  • L'Ukraine va lancer les procédures d'adhésion à l'Otan

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

  • Nintendo renouvelle sa gamme de consoles portables

    En savoir plus

  • Maroc : une autoroute bloquée 14 jours pour tourner "Mission : Impossible 5"

    En savoir plus

  • Golan : 43 Casques bleus pris en otage, la force onusienne prête à se défendre

    En savoir plus

  • Judo : la Française Audrey Tcheuméo laisse filer la médaille d'or

    En savoir plus

  • Ligue Europa : fortunes diverses au tirage pour Lille, Saint-Étienne et Guingamp

    En savoir plus

  • Isolés, les pays touchés par Ebola peinent à faire face à l'épidémie

    En savoir plus

  • Quand le Canada et la Russie jouent les profs de géographie sur Twitter

    En savoir plus

  • Le nombre de réfugiés syriens atteint le chiffre record de trois millions

    En savoir plus

  • Dans un climat tendu, le PS ouvre son université d'été

    En savoir plus

  • L'Occident dénonce l'incursion "évidente" de la Russie en Ukraine

    En savoir plus

FRANCE

Début des délibérations de la cour dans le procès du "gang des barbares"

Vidéo par FRANCE 3

Texte par Dépêche

Dernière modification : 08/07/2009

Les débats ayant pris fin, magistrats et jurés ont au moins 48 heures pour délibérer dans un lieu tenu secret sur l'issue à donner au procès de Youssouf Fofana et de ses 26 complices, accusés d'avoir torturé à mort Ilan Halimi en 2006.

AFP- La cour d'assises des mineurs de Paris, jugeant Youssouf Fofana et 26 personnes accusées avec lui d'avoir séquestré et torturé à mort le jeune Juif Ilan Halimi en 2006, s'est retirée pour délibérer mercredi peu avant 11H00, après dix semaines de débats à huis clos.
  
Le verdict devrait être rendu vendredi ou samedi après que magistrats et jurés auront arrêté leur décision dans un lieu tenu secret à Paris. La présidente n'a donné aucune indication sur la durée des délibérations, selon une source judiciaire.
  
La peine maximale -- la perpétuité avec 22 ans de sûreté -- a été requise le 30 juin contre Youssouf Fofana, 28 ans, qui a reconnu durant le procès l'assassinat d'Ilan après 24 jours de séquestration. Le jeune Juif, retrouvé agonisant au bord d'une voie ferrée dans l'Essonne, le 13 février 2006, est mort lors de son transfert à l'hôpital.
  
Les 26 autres accusés, dont deux qui étaient mineurs au moment des faits, ont été visés par des réquisitions allant de la prison avec sursis jusqu'à 20 ans pour les deux complices jugés les plus actifs, sans compter deux acquittements.
  
Youssouf Fofana, coutumier des provocations, qui avait refusé mardi que ses deux avocats commis d'office plaident pour lui, a usé de son droit à s'exprimer une dernière fois mercredi pour lancer des propos nébuleux.
  
"Il vaut mieux vivre un jour comme un lion que 100 jours comme un mouton", a-t-il dit, enchaînant ensuite, selon des témoins, avec des paroles en arabe. "Nous n'avons pas de traducteur", l'a interrompu la présidente Nadia Ajjan.
  
"J'ai été un mouton mais je me suis battue comme un lion pendant cette audience de deux mois", a affirmé en écho à Fofana une coaccusée de 22 ans comparaissant libre pour non dénonciation de crime.
  
Selon une source judiciaire, la tonalité générale des derniers mots des accusés, hormis ceux de Fofana, était à "la demande de pardon".
  
"Ce poids-là je l'ai depuis trois ans et je l'aurai toute la vie", a déclaré un des deux accusés "mineurs" contre lequel 15 ans de réclusion ont été requis notamment pour détention arbitraire et acte de barbarie à caractère antisémite.
  
Tenus à l'écart depuis l'ouverture des débats le 29 avril (le huis clos est de droit aux assises des mineurs), les journalistes ont pu accéder à la salle d'audience mercredi matin pour constater le départ de la cour. Le verdict doit être rendu publiquement.
  
Les huit accusés libres, auxquels la loi impose de rester à la disposition de la justice pendant le délibéré, attendront le verdict dans un appartement meublé au sein du palais du justice sous la surveillance des gendarmes.

Première publication : 08/07/2009

COMMENTAIRE(S)