Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

#PrayForIstanbul: le spectre de Daech

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

2.500 hommes supplémentaires et un mandat plus robuste pour la Minusma au Mali

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le coup de foudre aquatique de Samir Guesmi

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Turquie : les enfants syriens à l'usine plutôt qu'à l'école

En savoir plus

FOCUS

Le lithium bolivien : une arlésienne ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Brexit : "See EU Later !"

En savoir plus

FACE À FACE

Brexit : le sursaut des politiques français

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Gare aux Vikings !"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Attentat à Madagascar : trois morts dont un bébé et 88 blessés dans un stade

En savoir plus

Economie

Le Luxembourg sort de la liste "grise" dressée par l'OCDE

Texte par Dépêche

Dernière modification : 08/07/2009

Le Luxembourg est le deuxième pays à sortir de la liste "grise" des paradis fiscaux établie par l'OCDE. En trois mois, le duché est parvenu à parapher les 12 accords d'échange d'informations fiscales requis par l'organisation.

AFP - Le Luxembourg a été retiré de la liste "grise" des paradis fiscaux après avoir signé les douze accords d'échange d'informations fiscales requis, a annoncé l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) mercredi dans un communiqué.

"Le Luxembourg a signé un avenant à son accord de double imposition avec la Norvège, portant à 12 le nombre d'accord d'échange d'informations fiscales et franchissant ainsi le seuil requis pour être considéré comme ayant substantiellement appliqué les règles internationales en la matière", a indiqué l'OCDE.

Inscrit sur la liste "grise" des paradis fiscaux publiée début avril par l'OCDE, le Luxembourg figure désormais sur la liste "blanche" réunissant les territoires qui appliquent "substantiellement" les standards internationaux, a ajouté l'Organisation.

"En trois mois, le Luxembourg a mis en pratique son engagement de coopérer entièrement sur les questions fiscales" et contribue à renforcer la marche vers "la transparence" au niveau mondial, a réagi le secrétaire général de l'OCDE, Angel Gurria, cité dans le communiqué.

"J'attends avec impatience de voir d'autres pays suivre l'exemple du Luxembourg", a-t-il ajouté.

Le seuil des douze accords requis est un bon indicateur de progrès, a commenté M. Gurria. Mais "les chiffres ne sont pas l'essentiel", a-t-il ajouté, estimant que ce seuil n'était pas "un plafond" mais qu'il s'incrivait dans un "processus dynamique".

Selon M. Gurria, le Luxembourg a ainsi fait part de son intention de continuer à négocier de nouveaux accords d'échange d'informations.

Depuis début avril, le Luxembourg est le deuxième pays à être retiré de la liste "grise" des paradis fiscaux après les Bermudes, le 8 juin.
 

Première publication : 08/07/2009

COMMENTAIRE(S)