Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REPORTERS

Argentine : le bilan Kirchner

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les "MarocLeaks" inquiètent le pouvoir marocain

En savoir plus

#ActuElles

Jouets sexistes : le marketing des fabricants en cause

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Joyeux Noël... laïc !

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Cuba - États-Unis : la fin de la guerre froide ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La Grèce fait trembler les marchés

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La personnalité tourmentée de "Mr. Turner"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : colère à Peshawar lors des funérailles des écoliers assassinés

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

François Hollande, un recentrage à gauche ?

En savoir plus

Economie

Le Luxembourg sort de la liste "grise" dressée par l'OCDE

Texte par Dépêche

Dernière modification : 08/07/2009

Le Luxembourg est le deuxième pays à sortir de la liste "grise" des paradis fiscaux établie par l'OCDE. En trois mois, le duché est parvenu à parapher les 12 accords d'échange d'informations fiscales requis par l'organisation.

AFP - Le Luxembourg a été retiré de la liste "grise" des paradis fiscaux après avoir signé les douze accords d'échange d'informations fiscales requis, a annoncé l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) mercredi dans un communiqué.

"Le Luxembourg a signé un avenant à son accord de double imposition avec la Norvège, portant à 12 le nombre d'accord d'échange d'informations fiscales et franchissant ainsi le seuil requis pour être considéré comme ayant substantiellement appliqué les règles internationales en la matière", a indiqué l'OCDE.

Inscrit sur la liste "grise" des paradis fiscaux publiée début avril par l'OCDE, le Luxembourg figure désormais sur la liste "blanche" réunissant les territoires qui appliquent "substantiellement" les standards internationaux, a ajouté l'Organisation.

"En trois mois, le Luxembourg a mis en pratique son engagement de coopérer entièrement sur les questions fiscales" et contribue à renforcer la marche vers "la transparence" au niveau mondial, a réagi le secrétaire général de l'OCDE, Angel Gurria, cité dans le communiqué.

"J'attends avec impatience de voir d'autres pays suivre l'exemple du Luxembourg", a-t-il ajouté.

Le seuil des douze accords requis est un bon indicateur de progrès, a commenté M. Gurria. Mais "les chiffres ne sont pas l'essentiel", a-t-il ajouté, estimant que ce seuil n'était pas "un plafond" mais qu'il s'incrivait dans un "processus dynamique".

Selon M. Gurria, le Luxembourg a ainsi fait part de son intention de continuer à négocier de nouveaux accords d'échange d'informations.

Depuis début avril, le Luxembourg est le deuxième pays à être retiré de la liste "grise" des paradis fiscaux après les Bermudes, le 8 juin.
 

Première publication : 08/07/2009

COMMENTAIRE(S)