Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le référendum écossais, sujet sensible pour les médias britanniques

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : s'allier avec l'Iran ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée-Bissau : le président Vaz limoge le chef de l'armée

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : la force de l'ONU prend le relais de la force africaine

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Vote de confiance : une victoire à l'arrachée pour Manuel Valls ?

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Une coalition internationale contre les jihadistes

En savoir plus

FOCUS

Référendum en Écosse : le poids des indécis

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Mange tes morts", une plongée dans l’univers des gitans

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Organisation de l’État islamique : la guerre des mots

En savoir plus

  • Ukraine - Russie : Vladimir Poutine a-t-il remporté son bras de fer ?

    En savoir plus

  • Ligue des champions : le PSG neutralisé par l'Ajax

    En savoir plus

  • Une volontaire française de MSF contaminée par Ebola au Liberia

    En savoir plus

  • Une saison en exil pour les footballeurs ukrainiens de Donetsk

    En savoir plus

  • Élections en Tunisie : et revoilà les "amis" de Ben Ali

    En savoir plus

  • Des jihadistes enlèvent un soldat libanais près de la frontière syrienne

    En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Nigeria : au moins dix morts dans une attaque contre une université

    En savoir plus

  • Un rapport dissèque les sommes records mises de côté par les entreprises

    En savoir plus

  • Ebola : l'épidémie pourrait avoir un impact économique "catastrophique"

    En savoir plus

  • Vidéo : l'épidémie d'Ebola menace la Centrafrique

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : six personnes interpellées près de Lyon, des armes saisies

    En savoir plus

  • Vidéo : dernier jour pour mobiliser les indécis sur le référendum en Écosse

    En savoir plus

  • Loi anti-jihad : l’interdiction de sortie du territoire adoptée

    En savoir plus

  • Barack Obama appelle le monde à "agir vite" face à Ebola

    En savoir plus

  • La première tranche de l'impôt sur le revenu bientôt supprimée ?

    En savoir plus

  • Premières élections démocratiques aux îles Fidji depuis 2006

    En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

Amériques Amériques

Spéculations sur la mort et le lieu de la sépulture du chanteur

Vidéo par Céline MISSOFFE

Texte par Dépêche

Dernière modification : 15/07/2009

Au lendemain de l'hommage rendu au roi de la pop, le mystère plane toujours autour de la mort du chanteur et sur le lieu de sa sépulture. Des médias évoquent une incinération, puis une dispersion des cendres sur les terres de Neverland.

AFP - A peine le rideau était-il tombé sur l'hommage planétaire rendu à Michael Jackson mardi à Los Angeles, suivi par des centaines de millions de fans à travers le monde, que le mystère recommençait à entourer le chanteur et surtout la destination finale de sa dépouille.
   
L'émouvante cérémonie d'adieu au "roi de la pop", après un service funèbre privé au cimetière hollywoodien de Forest Lawn, a été à la hauteur de l'attente des fans, qui ont vu défiler sur la scène de la salle omnisports du Staples Center des proches du chanteur, les membres de sa famille et un parterre de stars venues rendre un hommage musical au chanteur.
   
Contrairement à ce qu'avaient annoncé les organisateurs, le corps de Michael Jackson, qui reposait dans un cercueil doré à l'or fin couvert d'un lit de fleurs rouges, a été transporté en convoi jusqu'au Staples Center, où il a été déposé devant la scène par les frères du chanteur, sous les applaudissements.
   
Mais le moment le plus poignant a été sans conteste l'intervention de Paris, la fille de Michael Jackson, âgée de 11 ans, qui a clos la cérémonie.
   
La voix entrecoupée de sanglots, Paris, dont c'était la première apparition publique, a bouleversé les spectateurs en déclarant: "Depuis que je suis née, papa a été le meilleur père que l'on puisse imaginer, et je veux juste dire que je l'aime tellement".
   
L'hommage a été suivi par des centaines de millions de fans à travers le monde, à la télévision, sur internet ou sur des écrans géants installés dans des lieux publics.
   
Mais à la fin de la cérémonie, les hélicoptères des chaînes de télévision, qui suivaient le convoi funèbre à sa sortie du Staples Center, ont perdu la trace du corbillard lorsque les limousines de la famille ont bifurqué, pour se rendre dans un hôtel de luxe du quartier de Beverly Hills.
   
Rien ne garantissait que la dernière destination de la star fût Forest Lawn. Interrogés, les responsables du cimetière, réputés pour leur discrétion, ont insisté sur le fait qu'ils ne faisaient jamais de déclarations sur les services funèbres célébrés à Forest Lawn.
   
La police s'est elle aussi refusée à tout commentaire et le pasteur noir Al Sharpton, ami des Jackson, qui a prononcé un discours enflammé pendant la cérémonie, a déclaré sur CNN ne rien savoir des funérailles.
   
Le certificat de décès du chanteur, délivré mardi par le Comté de Los Angeles, mentionne le cimetière de Forest Lawn comme lieu temporaire de localisation du corps.
   
Les spéculations sur la destination finale de la dépouille sont donc reparties de plus belle.
   
Le site internet spécialisé dans le spectacle TMZ.com croyait savoir que le corps ne serait pas déposé à Forest Lawn et envisageait même que le corbillard fût un leurre pour semer les fans et les journalistes.
   
Plusieurs médias évoquaient une incinération de Michael Jackson, puis une dispersion de ses cendres sur les terres de son ranch californien de Neverland, au nord-ouest de Los Angeles.
   
D'autres questions en suspens ne devraient pas manquer de ressurgir dans les prochains jours.
   
Lundi, une audience à la cour supérieure de Californie se penchera sur le sort des trois enfants de Michael Jackson, Paris, Prince Michael (12 ans) et Prince Michael II (7 ans) dont la garde provisoire avait été accordée par la justice à Katherine Jackson, la mère de l'artiste.
   
Depuis, la mère des deux aînés, Deborah Rowe, avec qui la star a été mariée de 1996 à 1999, a annoncé qu'elle pourrait se lancer dans un bataille judiciaire pour les récupérer.
   
Enfin, on ignore toujours les causes exactes de la mort du chanteur, le 25 juin.
   
Le certificat de décès ne donne pas de cause de la mort. Sur ce document, à l'entête du comté de Los Angeles, département des services de santé, à la rubrique "cause de la mort" figure le terme "reportée".
   
Les enquêteurs s'intéressent de près au rôle qu'auraient pu jouer les médicaments dans l'arrêt cardiaque qui a coûté la vie à la pop star. Les résultats toxicologiques de la première autopsie seront connus dans plusieurs semaines.

 

Première publication : 08/07/2009

COMMENTAIRE(S)