Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

"Le budget de l'armée a connu une érosion constante"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Les expositions incontournables de l'été 2017

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le premier grand test pour Macron vient de sa propre armée"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Emmanuel Macron, "l'adjudant de la République"

En savoir plus

FOCUS

Afrique du Sud : les abandons de bébés en hausse, les adoptions en baisse

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Face à Macron, le général de Villiers rend les armes

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Remaniement ministériel en Côte d'Ivoire

En savoir plus

LE DÉBAT

Armée française : le premier accroc d'Emmanuel Macron ? (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Armée française : le premier accroc d'Emmanuel Macron ? (partie 1)

En savoir plus

SCIENCES

Un deuxième décès enregistré en Espagne

Texte par Dépêche

Dernière modification : 09/07/2009

Madrid fait état d'un deuxième décès dû au virus de la grippe A (H1N1) en Espagne. La victime, un homme de 41 ans, a succombé au virus dans l'archipel des Canaries. 969 cas confirmés de la maladie ont été recensés dans le pays.

AFP - Un homme contaminé par le virus A(H1N1) est mort jeudi dans un hôpital de l'archipel espagnol des Canaries, dans l'Atlantique, a annoncé à l'AFP le ministère de la Santé, devenant ainsi la deuxième personne à succomber des suites de la grippe porcine en Espagne.
  
 "Il s'agit d'un homme de 41 ans qui souffrait d'une maladie chronique" auparavant et qui avait été admis à l'hôpital universitaire de l'île de Gran Canaria le 5 juillet, a précisé un porte-parole du ministère.
  
 Il s'agit du deuxième décès des suites de la grippe porcine après celui d'une jeune Marocaine âgée de 20 ans survenu le 30 juin à Madrid.
  
Selon les derniers chiffres du ministère de la Santé, l'Espagne a recensé 969 cas confirmés de grippe porcine. L'évolution pour la plupart des malades est "positive avec un rétablissement en quelques jours pour la plupart des contaminés".
  
Cependant "il y a des cas graves" dans certaines régions d'Espagne a précisé le ministère, soulignant que les adolescents et les jeunes adultes sont les plus touchés.

 

Première publication : 09/07/2009

COMMENTAIRE(S)