Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

MODE

La mode de 2014 marquée par une douce révolution et une prise de conscience des créateurs.

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : calme précaire dans la capitale, violences en province

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Au Cameroun, la population se mobilise pour l'éducation

En savoir plus

#ActuElles

Canada : les mystérieuses disparitions des femmes autochtones

En savoir plus

REPORTERS

Le meilleur des grands reportages de France 24 en 2014

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Retour sur les temps forts de l’année 2014

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Un troisième Bush à la Maison Blanche ?"

En savoir plus

DÉBAT

CAN-2015 : un défi pour le continent africain

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Il faut que Pékin réévalue ses politiques dans les régions tibétaines"

En savoir plus

SCIENCES

Un deuxième décès enregistré en Espagne

Texte par Dépêche

Dernière modification : 09/07/2009

Madrid fait état d'un deuxième décès dû au virus de la grippe A (H1N1) en Espagne. La victime, un homme de 41 ans, a succombé au virus dans l'archipel des Canaries. 969 cas confirmés de la maladie ont été recensés dans le pays.

AFP - Un homme contaminé par le virus A(H1N1) est mort jeudi dans un hôpital de l'archipel espagnol des Canaries, dans l'Atlantique, a annoncé à l'AFP le ministère de la Santé, devenant ainsi la deuxième personne à succomber des suites de la grippe porcine en Espagne.
  
 "Il s'agit d'un homme de 41 ans qui souffrait d'une maladie chronique" auparavant et qui avait été admis à l'hôpital universitaire de l'île de Gran Canaria le 5 juillet, a précisé un porte-parole du ministère.
  
 Il s'agit du deuxième décès des suites de la grippe porcine après celui d'une jeune Marocaine âgée de 20 ans survenu le 30 juin à Madrid.
  
Selon les derniers chiffres du ministère de la Santé, l'Espagne a recensé 969 cas confirmés de grippe porcine. L'évolution pour la plupart des malades est "positive avec un rétablissement en quelques jours pour la plupart des contaminés".
  
Cependant "il y a des cas graves" dans certaines régions d'Espagne a précisé le ministère, soulignant que les adolescents et les jeunes adultes sont les plus touchés.

 

Première publication : 09/07/2009

COMMENTAIRE(S)