Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (Partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Vol AH 5017 : l'équipage aurait changé de direction à cause de la météo

En savoir plus

TECH 24

Objets : tous connectés !

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Centenaire de la Grande Guerre : retour sur la bataille de Verdun

En savoir plus

FOCUS

Ces réfugiés syriens dont de nombreux Turcs ne veulent plus

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Paris fête l'été !

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Crash du vol AH5017 : "Série Noire"

En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : des enquêteurs français attendus samedi au Mali

    En savoir plus

  • En images : la zone du crash du vol AH5017 au Mali

    En savoir plus

  • Gaza : nouvelles tractations diplomatiques prévues samedi à Paris

    En savoir plus

  • L’essor du tourisme "100 % halal"

    En savoir plus

  • Une manifestation pro-palestinienne prévue samedi à Paris interdite

    En savoir plus

  • Un soldat libanais rejoint le Front Al-Nosra

    En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : "J'ai perdu mon jeune frère et toute sa famille"

    En savoir plus

  • Tour de France : Navardauskas décroche une première victoire pour la Lituanie

    En savoir plus

  • Didier Drogba officialise son retour à Chelsea

    En savoir plus

  • Cinq Palestiniens tués lors du "Jour de colère" en Cisjordanie

    En savoir plus

  • Tour de France : "Jicé" Péraud, routard sur le tard, à la conquête des cols

    En savoir plus

  • En Ukraine, le conflit militaire se double d'une crise politique

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

Asie - pacifique

Une usine de produits chimiques explose à Urumqi

Texte par Dépêche

Dernière modification : 12/07/2009

À Urumqi, la capitale du Xinjiang qui est sous tension depuis les heurts entre Ouïghours et Hans, une explosion a détruit un réservoir de pétrole dans une usine de produits chimiques. Les autorités écartent l'hypothèse d'un acte criminel.

AFP - Un réservoir de pétrole a explosé dimanche sans faire de victimes dans la plus grande usine de produits chimiques d'Urumqi, capitale du Xinjiang, ont annoncé les pompiers une semaine après des violences interethniques qui ont fait plus de 180 morts.
   
Un responsable des pompiers d'Urumqi, capitale de la Région autonome du Xinjiang, dans le nord-ouest de la Chine, a indiqué à l'AFP qu'aucune victime n'avait été déplorée, et que les causes de l'explosion dans cette usine située dans le nord-est de la ville étaient inconnues.
   
L'agence officielle Chine Nouvelle a confirmé que l'explosion n'avait pas fait de victime et a précisé que celle-ci, survenue à 10H00 locales (02H00 GMT), avait provoqué un incendie qui a été maîtrisé en deux heures.
   
Une enquête a immédiatement été ouverte pour déterminer les causes de l'explosion, a ajouté Chine Nouvelle.
   
L'usine Shihua gongsi, située dans le district de Midong, appartient à la China National Petroleum Corporation, a précisé l'agence officielle, le plus grand groupe dans le secteur de l'énergie du pays.
   
Ni les autorités locales ni la police n'étaient joignables dimanche matin.
   
On ignorait si l'explosion avait un lien avec les sanglantes émeutes interethniques qui dimanche dernier ont fait 184 morts et un millier de blessés parmi les Ouïghours, minorité musulmane et turcophone très présente au Xinjiang, et les Hans, ethnie majoritaire en Chine.
   
La dissidente ouïghoure en exil Rebiya Kadeer --dont le Congrès ouïghour mondial avait été immédiatement accusé par Pékin d'avoir fomenté les troubles-- a de son côté estimé que des milliers de personnes pourraient avoir été tuées au cours de ces violences.
   
Selon des témoignages recueillis par l'AFP, des membres de la communauté ouïghoure ont pris pour cible des Hans le 5 juillet, après des échauffourées dans une usine de Canton (sud) le 26 juin dans lesquelles deux Ouïghours avaient été tués.
   
La dissidence ouïghoure en exil a affirmé que les émeutes avaient éclaté après la répression brutale par la police d'une manifestation pacifique de Ouïghours.
   
A leur tour, des hordes de Hans en quête de vengeance étaient descendues dans les rues mardi et mercredi, s'en prenant à des Ouïghours.
   
Au cours de la semaine écoulée, la situation est restée très tendue à Urumqui, patrouillée par un grand nombre de forces de sécurité.
  

Première publication : 12/07/2009

COMMENTAIRE(S)