Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

  • Allemagne – Argentine : suivez la finale en direct

    En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • Gaza : des frappes israéliennes "sans précédent" depuis le début du conflit

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Alejandro Sabella, un "Mister Nobody" au sommet du foot argentin

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Gallopin endosse le premier maillot jaune français

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

Asie - pacifique

Une usine de produits chimiques explose à Urumqi

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 12/07/2009

À Urumqi, la capitale du Xinjiang qui est sous tension depuis les heurts entre Ouïghours et Hans, une explosion a détruit un réservoir de pétrole dans une usine de produits chimiques. Les autorités écartent l'hypothèse d'un acte criminel.

AFP - Un réservoir de pétrole a explosé dimanche sans faire de victimes dans la plus grande usine de produits chimiques d'Urumqi, capitale du Xinjiang, ont annoncé les pompiers une semaine après des violences interethniques qui ont fait plus de 180 morts.
   
Un responsable des pompiers d'Urumqi, capitale de la Région autonome du Xinjiang, dans le nord-ouest de la Chine, a indiqué à l'AFP qu'aucune victime n'avait été déplorée, et que les causes de l'explosion dans cette usine située dans le nord-est de la ville étaient inconnues.
   
L'agence officielle Chine Nouvelle a confirmé que l'explosion n'avait pas fait de victime et a précisé que celle-ci, survenue à 10H00 locales (02H00 GMT), avait provoqué un incendie qui a été maîtrisé en deux heures.
   
Une enquête a immédiatement été ouverte pour déterminer les causes de l'explosion, a ajouté Chine Nouvelle.
   
L'usine Shihua gongsi, située dans le district de Midong, appartient à la China National Petroleum Corporation, a précisé l'agence officielle, le plus grand groupe dans le secteur de l'énergie du pays.
   
Ni les autorités locales ni la police n'étaient joignables dimanche matin.
   
On ignorait si l'explosion avait un lien avec les sanglantes émeutes interethniques qui dimanche dernier ont fait 184 morts et un millier de blessés parmi les Ouïghours, minorité musulmane et turcophone très présente au Xinjiang, et les Hans, ethnie majoritaire en Chine.
   
La dissidente ouïghoure en exil Rebiya Kadeer --dont le Congrès ouïghour mondial avait été immédiatement accusé par Pékin d'avoir fomenté les troubles-- a de son côté estimé que des milliers de personnes pourraient avoir été tuées au cours de ces violences.
   
Selon des témoignages recueillis par l'AFP, des membres de la communauté ouïghoure ont pris pour cible des Hans le 5 juillet, après des échauffourées dans une usine de Canton (sud) le 26 juin dans lesquelles deux Ouïghours avaient été tués.
   
La dissidence ouïghoure en exil a affirmé que les émeutes avaient éclaté après la répression brutale par la police d'une manifestation pacifique de Ouïghours.
   
A leur tour, des hordes de Hans en quête de vengeance étaient descendues dans les rues mardi et mercredi, s'en prenant à des Ouïghours.
   
Au cours de la semaine écoulée, la situation est restée très tendue à Urumqui, patrouillée par un grand nombre de forces de sécurité.
  

Première publication : 12/07/2009

Comments

COMMENTAIRE(S)